Numéro Inami : "Il faut prendre ses responsabilités plutôt que de punir les gens"

Numéro Inami : "Il faut prendre ses responsabilités plutôt que de punir les gens"

Le gouvernement fédéral a décidé de maintenir la clé de répartition des quotas de numéros Inami entre la Flandre (60%) et la Fédération Wallonie-Bruxelles (40%) pour 2022, contre l'avis de la commission de planification médicale qui avait proposé une répartition plus favorable aux francophones.8 réactions