Rajoy: "Nous voulons récupérer la Catalogne" démocratique et libre

Rajoy: "Nous voulons récupérer la Catalogne" démocratique et libre

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qui s'est rendu dimanche à Barcelone pour la première fois depuis que la région a été mise sous tutelle par Madrid, a appelé à "récupérer la Catalogne", "démocratique et libre", et a demandé aux entreprises de ne pas quitter la région.

Bart De Wever s'en prend à son tour au passé du PP espagnol

Bart De Wever s'en prend à son tour au passé du PP espagnol

Le président de la N-VA Bart De Wever a apporté son soutien lundi à la sortie médiatique dimanche du vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon sur la crise catalane, et vivement critiqué la réaction du Parti populaire du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, en évoquant le passé franquiste de responsables de cette formation.

"La Catalogne, une sorte d'Irlande du Nord"

"La Catalogne, une sorte d'Irlande du Nord"

Les responsables du gouvernement catalan ont laissé croire que "tout serait facile", dénonce Barbara Loyer, spécialiste de la géopolitique de l'Espagne. Non, tout n'est pas facile. Mais le Parti populaire, le Parti socialiste et l'organisation séparatiste basque ETA ont aussi leur part de responsabilité dans le fiasco.

Un journaliste belge rencontre Bachar el-Assad

Un journaliste belge rencontre Bachar el-Assad

"Les F-16 belges n'ont rien à faire en Syrie." C'était là le message du président syrien Bachar el-Assad aux journalistes belges venus lui parler lundi dernier à Damas. Entretien avec notre confrère de Knack.

Mal à droite

Mal à droite

Ils trouvent le MR mollasson, partent en croisade contre les "padamalgam" et les "Bisounours" de la "gauche bien-pensante", se rêvent en Trump ou en De Wever, et se détestent jusqu'à l'intime. En Belgique francophone, la droite de la droite est en guerre contre tout le monde. Y compris contre elle-même.

Espagne: les socialistes bloqueront l'investiture de Rajoy

Espagne: les socialistes bloqueront l'investiture de Rajoy

Les socialistes espagnols ont confirmé lundi qu'ils voteraient non au maintien au pouvoir du conservateur Mariano Rajoy, augmentant le risque que les Espagnols doivent retourner aux urnes pour la troisième fois en un an.