Comment GSK a pu ne pas payer 892 millions d'euros à l'Etat belge

Comment GSK a pu ne pas payer 892 millions d'euros à l'Etat belge

En 2009 et 2010, la pandémie de grippe A/H1N1 a permis au groupe britannique GlaxoSmithKline (GSK) de vendre 300 millions de doses de son vaccin Pandemrix dans le monde entier. Soit un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros, dont un milliard est revenu sous forme de royalties à sa filiale belge, GSK Biologicals, basée à Rixensart (Brabant wallon).