Reconnu "personne non humaine", un orang-outan retrouve la liberté

Reconnu "personne non humaine", un orang-outan retrouve la liberté

C'est une première mondiale: un tribunal argentin vient de reconnaître le droit de vivre en liberté à une femelle orang-outan, vivant au zoo de Buenos Aires depuis vingt ans, en considérant l'animal comme "une personne non humaine".3 réactions