Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice
Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice
Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice
Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice
Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice
Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice
0617172014-01-27 14:46:492014-08-18 21:07:13Le VifPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice

Les opposants pro-européens, barricadés depuis dimanche dans un bâtiment du ministère de la Justice à Kiev, ont quitté l'endroit, peut-on voir lundi après-midi sur des images télévisées.

auto2014-01-27 14:46:48http://www.levif.be/actualite/international/ukraine-les-opposants-quittent-le-ministere-de-la-justice/article-normal-61717.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/ukraine-les-opposants-quittent-le-ministere-de-la-justice/article-normal-61717.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Ukraine : les opposants quittent le ministère de la Justice

La ministre ukrainienne de la Justice avait menacé de demander l'instauration de l'état d'urgence dans le cas où les activistes ne rendaient pas le lieu aux employés censés y travailler. Vitali Klitshko, leader du camp pro-européen, avait lui-même demandé aux occupants de vider les lieux, pour privilégier une solution politique et pacifique plutôt que des provocations risquant de compliquer les discussions entre les deux camps.

Par ailleurs, un homme ukrainien de 55 ans a été retrouvé pendu lundi aux restes d'un immense sapin de Noël situé sur la place de l'Indépendance, haut lieu du mouvement de contestation en cours depuis plus de deux mois, a annoncé le ministère ukrainien de l'Intérieur. Il s'agirait d'un suicide, selon la même source, le corps ne présentant pas de blessures. Ce qui reste de l'"arbre", en réalité une structure métallique destinée à supporter un sapin de Noël, est en grande partie recouvert d'un portrait de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko.

L'opposition est mobilisée dans le centre de Kiev depuis le refus du président Viktor Ianoukovitch fin novembre de signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne, préférant un rapprochement avec la Russie.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlUkraineopposant
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition
01651452012-06-11 11:25:292014-08-22 16:31:19Le VifPas de parutionNormalArticleInternationalLeVif

Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition

Plusieurs leaders de l'opposition russe ont été l'objet de perquisition lundi à Moscou, à la veille d'une grande manifestation à laquelle ils ont appelé contre le président Vladimir Poutine, a indiqué l'agence Interfax citant la police.

auto2012-06-11 11:25:28http://www.levif.be/actualite/international/russie-plusieurs-perquisitions-chez-des-leaders-de-l-opposition/article-normal-165145.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/russie-plusieurs-perquisitions-chez-des-leaders-de-l-opposition/article-normal-165145.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Russie: plusieurs perquisitions chez des leaders de l'opposition

Les perquisitions se déroulent notamment au domicile du blogueur anticorruption Alexeï Navalny, du leader du Front de gauche Serguei Oudaltsov et du dirigeant du mouvement Solidarité, Ilia Iachine, a précisé la police. L'accès au domicile de la présentatrice vedette de la télévision Xénia Sobtchak, passée à l'opposition, était bloqué par des policiers, ce qui laisse penser qu'une perquisition est en cours, a indiqué la radio Echo de Moscou.

La police a également pris position devant le domicile de Boris Nemtsov, un ancien vice-Premier ministre du président Boris Eltsine, apparemment visé lui aussi, mais M. Nemtsov ne se trouvait pas chez lui, a précisé une responsable du mouvement Solidarité, Olga Chorina, à la radio Echo de Moscou. La police entend procéder lundi à une dizaine de perquisitions, a indiqué un porte-parole du Comité d'enquête, Vladimir Markin, à Interfax. Une opération d'une telle ampleur, visant autant de leaders de l'opposition à Moscou, est inhabituelle. "C'est une tentative de torpiller la manifestation de demain et de faire en sorte que moins de gens y participent", a estimé l'opposant Ilia Ponomarev, du mouvement Pour les Droits de l'Homme, cité par Interfax. Le Comité d'enquête a indiqué que ces opérations étaient liées à une enquête en cours sur la manifestation de l'opposition du 6 mai dernier qui s'était terminée par "des désordres massifs". Avec Belga

russieperquisition opposant
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)
01490392010-10-25 14:10:062014-08-22 14:42:57Le VifPas de parutionNormalArticleBelgiqueLeVif

Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)

La famille d'Armand Tungulu Mudiandambo, opposant décédé en RDC, a déposé plainte contre l'Etat congolais. Elle réclame la restitution du corps.

auto2010-10-25 14:10:05http://www.levif.be/actualite/belgique/opposant-tue-en-rdc-la-famille-porte-plainte-contre-l-etat-congolais-rfi/article-normal-149039.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/opposant-tue-en-rdc-la-famille-porte-plainte-contre-l-etat-congolais-rfi/article-normal-149039.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)

La famille de M. Tungulu a déposé plainte contre l'Etat congolais, indique Me Willy Bolio, avocat de la famille, sur les ondes de Radio France Internationale (RFI). Elle exige une reconnaissance du corps et une autopsie sous contrôle étranger indépendant. "Nous portons plainte contre l'Etat congolais (...), qui a l'obligation de sécuriser même les détenus", a affirmé l'avocat, Me Bolio.

Jusqu'à présent, la famille de M. Tungulu vivant en RDC - ses frères et soeurs ainsi que sa fille aînée de 18 ans - était restée en retrait. A tel point que lorsque la justice congolaise a lancé un appel pour la reconnaissance du corps, personne ne s'est présenté.

Aujourd'hui, la famille exige que cette reconnaissance se fasse en présence de la Monusco (la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo). "C'est une façon de se garantir pour des représailles dans un Etat comme le nôtre, pour éviter que l'on fasse accepter aux plaignants un corps qui n'est pas le leur. (...)", a expliqué Me Bolio.

La famille, tant kinoise que bruxelloise, assure ne pas croire au suicide en détention.

Pour rappel : Armand Tungulu Mudiandambo vivait en Belgique avec sa famille. Il avait été arrêté à Kinshasa en septembre après avoir jeté une pierre sur le cortège du président Joseph Kabila. Trois jours plus tard, il décédait dans un cachot du camp Tshatshi de la Garde républicaine (GR, ex-garde présidentielle). Officiellement, "il se serait suicidé" dans la nuit du 1er au 2 octobre. Mais les circonstances de son décès restent floues.

Le tribunal de première instance de Bruxelles avait pris une ordonnance le 11 octobre. Celle-ci faisait "injonction à l'Etat congolais de restituer" à la famille le corps de M. Tungulu et "de le faire rapatrier en Belgique". Le gouvernement congolais avait rejeté cette demande en affirmant qu'il s'agissait d'une "insulte à la souveraineté" de la RDC.

Plusieurs arrestations durant une manifestation à Bruxelles

Samedi, des centaines d'opposants au président Joseph Kabila ont manifesté devant les bureaux de l'Union Européenne. Cette manifestation faisait suite au refus du gouvernement congolais de restituer le corps. Les forces de police avaient déployés un large dispositif de sécurité autour des bâtiments de l'Union européenne. Une dizaine de personnes ont été arrêté suite à des lancers de pierre contre les forces de l'ordre, selon une source policière. Le Vif.be, avec Belga

congoRDCmanifestationopposant