"Nous voulons être traités comme les autres Belges"

"Nous voulons être traités comme les autres Belges"

Nouvelles compétences, solidarité financière de la Wallonie, égalité de droits : les germanophones ont les crocs. Très "force tranquille", leur ministre-président, Oliver Paasch, livre lemenu : "Nous avons droit au même traitement que les Flamands, les Wallons et les Bruxellois."46 réactions