La dépression, un héritage des Néandertaliens ?

La dépression, un héritage des Néandertaliens ?

Les gènes hérités de l'homme de Neandertal par des croisements avec ce cousin éteint des humains seraient liés à plusieurs maladies dont la dépression, des allergies ou des dérèglements du métabolisme, selon une recherche publiée jeudi.4 réactions



Pourquoi l'espèce humaine est-elle la seule à avoir survécu ?

Pourquoi l'espèce humaine est-elle la seule à avoir survécu ?

Il y a deux millions d'années en Afrique, plusieurs espèces ressemblant à des créatures humaines faisaient partie du paysage. Certains étaient similaires entre eux, d'autres avaient des caractéristiques distinctes. Pourquoi sommes-nous la seule espèce avoir survécu ?9 réactions


Origines de l'homme: le grand big bang

Origines de l'homme: le grand big bang

Nouveaux fossiles, nouvelles révélations de l'ADN, nouveaux "ancêtres" et nouvelles interrogations: la paléontologie a considérablement progressé. Oubliez vos manuels de préhistoire...16 réactions


Découverte en Normandie d'os humains attribués à la lignée Néandertal

Découverte en Normandie d'os humains attribués à la lignée Néandertal

Une équipe d'archéologues français a mis au jour en Normandie, sur le site préhistorique de Tourville-la-Rivière (Seine-maritime), trois os d'un bras humain datés d'environ 200.000 ans, attribués à la lignée Néandertal, une découverte très rare en Europe du Nord-Ouest.


Découverte de la première gravure abstraite de Néandertaliens

Découverte de la première gravure abstraite de Néandertaliens

La découverte de formes géométriques gravées dans une caverne à Gibraltar remontant à plus de 39.000 ans est le premier exemple d'art pariétal des Néandertaliens, suggérant selon les chercheurs que ces cousins disparus de l'homme moderne étaient aussi capables d'abstractions.1 réactions


Cloner un f½tus d'homme de Neandertal ? Une erreur de traduction

Cloner un f½tus d'homme de Neandertal ? Une erreur de traduction

Un scientifique américain affirme pouvoir recréer notre ancêtre à partir de son ADN récolté sur des os fossilisés. Mais contrairement à ce qu'affirme la presse mondiale, le chercheur ne compte pas faire appel à une mère porteuse pour porter ce "bébé Neandertal".