70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A
15167953Un des crimes de guerre perpétré par les USA. Aucune excuses à cette tuerie.2015-08-13 18:27:25Dominique Petit165885Quelqu'un a-t-il regardé le film "Crimes de guerre"? Impec je trouve. Aucune critique négativiste n'a été émise à son sujet. A mon idée il est assez réaliste. C'était la guerre hein, il ne faut pas l'oublier!2015-08-10 20:31:53stefan appelmans165385Quand on revient sur cette période de la guerre: pas sympas les américains.2015-08-10 10:46:18marcel chatel165351Quelqu ' un se souvient-il encore de la date de la commémoration du massacre de Nankin ? C ' était il y a 72 ans , les Japonais ont massacré 260.000 Chinois au fusil et à la baïonnette , on n ' en parle pas , c ' était moins SEXY qu ' une B.A. . Au fond , qu ' est ce qui est le plus abominable , le nombre de civils tués gratuitement , ou le type d ' arme utilisée ?? Dans ce cas il faut condamner les Chinois pour avoir inventé la poudre à canon !! Bien étranges ces manipulations des esprits !!2015-08-10 09:46:47Vladimir Scharapow165291marcel fryns : le pacte Soviéto-Japonais fut signé le 13 avril 1941 pour une période de 5 ans reconductible . Lorsque Staline déclara la guerre au Japon le 8 août 1945, il le fit avant la date de péremption ( 13 avril 1946 ) . Ce fut donc une trahison , une de plus dans le chef de l ' " homme d ' acier " ( Staline ) . Il voulait rafler le Japon avant que les Américains ne débarquent .2015-08-09 22:28:25Vladimir Scharapow165243Les estimations les plus basses étaient d'une poursuite de deux ans de guerre avec le Japon et une prévision de 500.000 soldats américains supplémentaires tués. N'oublions pas que lorsque l'Allemagne nazie a capitulé, le Japon a refusé. Son empereur Hiro Hito, associé d'Hitler, a par ailleurs été considéré comme un dieu par son peuple, jusqu'à sa mort!2015-08-09 18:39:49michel straus165129marcel fryns fait une excellente ratatouille ... !!!2015-08-09 15:40:48DIEGO MARTINEZ165127duchene guy : le Don Quijote des temps modernes ... !!!2015-08-09 15:38:45DIEGO MARTINEZ165099@marcel fryns. rappel:Le 6/8/1945:bombe A sur Hiroshima-Le 9/8/1945,bombe A sur Nagasaki. Staline a déclaré la guerre au Japon le 8/8/1945 après avoir compris que les USA allaient battre le Japon ,l'occuper et libérer les territoires annexés par le Japon.Staline qui n'a jamais bougé un orteil pendant 6 ans contre le Japon et bénéficié de l'aide militaire des anglo-américains espérait que la guerre du Pacifique allait durer et permettre aux troupes russes d'attaquer le Japon avant les USA .Consultez une carte :la Sibérie (territoire russe) voisine de la Chine , est proche de la Corée et du Japon. Vos allusions aux guerres indiennes, au problème noir,à l'Amérique latine sont tout à fait hors sujet.Comme ma réponse mais il faut parfois remettre les choses en place.Anti-américanisme ,OK pour moi mais respectez alors la chronologie, l'histoire et la géographie.Sans raconter de salades.2015-08-09 14:59:35Michel Lauwers165073@ marcel fryns """informez-vous, svp. Staline n'avait rien à faire dans la guerre dans le Pacifique. La guerre dans le Paciique à été plus atroce qu'en Europe. Le Japon vivait dans une autre sphère, avec un empereur-dieu. Nous étions dans l'euphorie de la libération et de reconstruction. Les Us perdaient des milliers de soldats pour libèrer île après île. Au Japon règnait une philosophie de la Mort. Des généraux se faisaient hara-kiri , envoyaient des nouvelles recrues à la mort. Il fallait y mettre un terme. La bonne décision à été prise. Les Joponnais de 2015 ne sont pas les Jonnais de 1945. Birntôt nous devrons prendre des décisions dures envers un autre attaquant, aurons-nous les décideurs avec le même caratère ????2015-08-09 14:01:05Walter Huybrecht165067@ duchene guy: vous pouvez écrire votre message en français,svp ?. Car il est pratiquement illisible . Merci.A moins qu'il ne soit codé ?.2015-08-09 13:31:52Michel Lauwers165055Avant de pleurer sur le sort de ces pauvres japonais atomisés, lire :fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_du_Japon_Sh?wa. Dommage qu'ils n'en pas pris une dizaine de plus sur la tête.2015-08-09 12:57:47pierre castille165049C'est l'élite Belge francophone qui a livré la matière première pour la bombe.2015-08-09 12:51:56Jef Dubois165045et là on a pas ces américains ni la belgique n'ont été condamnée un pour l'avoir lancé l'autre pour avoir fourni l'uranium via le Congo Belge deux poids deux mesures comme d'habitude i pur la crises de 1929 et l'argent mis en Allemagne pour l'industrie cela c'est l'Amérique on aurait pus éviter cette guerre on préfère interdire de vendre des produits au Russe pour des affaires qui nous regardent pas cherche ton une troisième guerre au lieu d'exterminer les massacreurs de pauvre personnes qui ne demandent rien non il est préférable de vendre des armes2015-08-09 12:49:33duchene guy165025Cela a permis d'épargner des millions de vies de soldats américains ...2015-08-09 12:36:35DIEGO MARTINEZ4095512015-08-09 09:45:092015-08-09 16:10:20BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A

Trois jours après Hiroshima, Nagasaki commémore dimanche l'attaque nucléaire qui a anéanti cette ville de l'ouest du Japon et tué quelque 74.000 personnes il y a 70 ans.

yesKevin Dochain2015-08-09 09:45:00http://www.levif.be/actualite/international/70-ans-apres-nagasaki-se-souvient-de-la-deuxieme-bombe-a/article-normal-409551.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/70-ans-apres-nagasaki-se-souvient-de-la-deuxieme-bombe-a/article-normal-409551.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
70 ans après, Nagasaki se souvient de la deuxième Bombe A

Nagasaki a commémoré dimanche l'attaque nucléaire qui a anéanti cette cité japonaise il y a 70 ans au cours d'une cérémonie où ont émergé des critiques envers les projets du Premier ministre Shinzo Abe de renforcer les prérogatives de l'armée.

Le 9 août 1945, à 11h02, l'explosion de la Bombe A détruisit 80% des bâtiments de Nagasaki, dont sa célèbre cathédrale d'Urakami, et provoqua la mort de quelque 74.000 personnes, sur le coup et ultérieurement sous l'effet des radiations.

A la même heure exactement dimanche, les habitants ont observé une minute de silence tandis que les cloches retentissaient dans tout Nagasaki, ancien comptoir d'échanges commerciaux entre le Japon et l'étranger et cité connue pour son importante communauté chrétienne.

Baptisé "Fat Man", l'engin destructeur au plutonium était initialement destiné à être largué sur la ville de Kokura (nord de Nagasaki), où se trouvait une importante usine d'armement. Mais des conditions météorologiques défavorables ont forcé le bombardier américain B-29 à changer de cible.

Trois jours plus tôt, une première bombe atomique, "Little Boy", avait frappé Hiroshima (ouest), tuant environ 140.000 personnes au moment de l'impact et plus tard de maladie. Ces deux bombardements américains allaient précipiter la capitulation du Japon le 15 août 1945 et la fin de la Guerre du Pacifique.

'Serment' de paix

"Vous, les jeunes générations, ne rejetez pas ces récits comme des histoires du passé, car ce qui vous est conté pourrait bien vous arriver à l'avenir: prenez grand soin de ce souhait de paix qui vous est adressé", a déclaré le maire de Nagasaki, Tomihisa Taue, devant une foule de 6.700 personnes, dont le Premier ministre japonais Shinzo Abe et l'ambassadrice des Etats-Unis au Japon, Caroline Kennedy, parmi les représentants de 75 pays.

Et le maire d'inviter "le président américain (Barack) Obama et les représentants de tous les pays possédant l'arme nucléaire" à venir à Nagasaki. "Ce pouvoir suprême de réaliser un monde sans guerres ni armes nucléaires est en chacun de nous", a-t-il insisté, selon une traduction officielle de ses propos rendue publique dans la journée.

Puis il a interpellé le Premier ministre nationaliste à propos de lois actuellement en débat au Parlement, visant à réinterpréter la loi fondamentale pacifiste entrée en vigueur en 1947 et jamais amendée depuis. L'objectif est d'étendre les prérogatives de l'armée japonaise à l'extérieur.

"Les inquiétudes, les préoccupations se répandent: ce serment gravé dans notre coeur il y a 70 ans, ce principe de paix inscrit dans la Constitution japonaise ne serait-il pas en train de vaciller?", a-t-il lancé, bruyamment applaudi par la foule.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmldeuxième guerre mondialebombe atomiquenagasaki
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire
33387017ADRESSE RETROUVÉE : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/les-usa-et-la-guerre-1939-1945-une-137872016-07-05 02:09:41Simonpierre Delorme387015ADRESSE MANQUANTE <http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/les-usa-et-la-guerre-1939-1945-une-13787>2016-07-05 02:06:54Simonpierre Delorme387013"THE BEST WAR EVER" Robert Lejoly : "l'entrée en guerre des USA à cette époque n'avait pas eu lieu "pour n'importe quoi", mais entre autres choses pour la défense de la démocratie et de votre liberté." QUE C'EST BEAU ! Les historiens - quant à eux ! - sont moins affirmatifs LIRE " Les USA et la guerre 1939-1945 : une " bonne " guerre ou un engagement très intéressé ? " à l'adresse <http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/les-usa-et-la-guerre-1939-1945-une-13787> qui part du 'mythe de la bonne guerre' de l'historien belge Jacques R. Pauwels et développe abondamment en donnant d'autres références2016-07-05 02:05:24Simonpierre Delorme387011Robert Lejoly : ".. la Seconde Guerre mondiale n'a pas "été organisée par les Américains" mais par les nazis (qui ont déclaré la guerre aux USA alors qu'ils n'avaient nul besoin de le faire) .." Hitler a déclaré la guerre le 11/12/41 mais, depuis des mois, le gouvernement Roosevelt, qui n'osait pas le faire face à une opinion publique encore majoritairement hostile, apportait une aide effective à la G.B. en matériel et même en hommes sur l'Atlantique et en Extrême-Orient pour maintenir sur mer la suprématie de l'ami britannique. De même, il prévoira secrètement Pearl Harbor mais l'encouragera en ne faisant rien pour l'empêcher. Lire "le stratagème de Pearl Harbor" publié après l'ouverture des archives du Pentagone "actualitedelhistoire.over-blog.com/article-e-43314543.html" Début sept 41, 2 mois avent la déclaration de Hitler, la Marine et l'Armée de l'air US avaient reçu l'ordre de tirer à vue sur tout navire et sous-marin allemand.2016-07-05 01:55:18Simonpierre Delorme386295SVP, il faudrait peut-être se rappeler le massacre de Pearl Harbour, sans aucun préavis ni ultimatum préalable... Il faudrait aussi demander aux familles des victimes des kamikazes et des camps de travail forcé des Japonais, qui pratiquaient la guerre avec un fanatisme acharné: c'était pour eux "vaincre ou mourir"... et les civils n'étaient pas épargnés ! Désolé, mais à l'époque, vu le fanatisme brutal et inhumain des japonais, démontré à suffisance dans les faits, la bombe a effectivement, et malheureusement, été la seule solution pour gagner la guerre devant une population fanatisée...2016-07-03 23:56:17Francois Frank386221Effectivement,,il vallait mieux que ça ce termine ainsi... Que feront-on, ou que serait-on autrement aujourd'hui? Vous, moi...Inutile de remuer la merde... Stefan.2016-07-03 20:30:31stefan appelmans385949Marie-Paule Condrotte . A ceux qui trouvent que le lancement de la bombe atomique sur Nagasaki et Hiroshima était criminel, je leur conseille de relire l'histoire de la guerre du Pacifique et les descriptions des horreurs commises par les Japs dans tout le sud asiatique. Les soldats japonais étaient fanatisés au point de jeter leur avion sur les ponts des bateaux américains. Regardez donc la géographie du Japon: une quantité d'îles qu'il aurait fallu conquérir l'une après l'autre. C'es triste à dire, mais c'était le SEUL moyen d'en finirJe connais un ancien aviateur américain qui a participé au lancement des bombes - il habite en Belgique - pour lui, il n'y avait pas d'autre solution.2016-07-03 13:21:08marie-paule condrotte385923La question qui se posera toujours: y a-t-il une guerre juste?2016-07-03 12:24:14Michèle PLAHIERS163243Il y avait bien eu des tentatives japonaises de négocier la paix, mais les alliés exigeaient une capitulation inconditionnelle. D'après l'ouvrage très documenté de David Bergamini, américain né au Japon avant la guerre, c'est Hiro-Hito lui-même qui tirait les ficelles de la politique militariste du Japon. Après les deux bombes, une réunion au palais impérial avait vu les conseillers de l'empereur se diviser en deux blocs égaux au sujet de la capitulation. Hiro-Hito a alors tranché en faveur de la reddition. Il semble bien que ces deux bombes ont évité plus de morts qu'elles n'en ont causé, car sans l'apparition de ces armes nouvelles et imparables, les Japonais auraient certainement défendu leur territoire mètre par mètre.2015-08-05 22:36:47Bernard Bachelart163213Vaste hypocrisie comme d'habitude...Les ricains ont simplement voulu tester leur "nouveau joujoux" en vrai !! un véritable "petit labo plein de vrais cobayes"....A cette époque de la guerre et compte tenu du fait que le japon est un groupe d' iles...le blocus maritime et les bombardements conventionnels quotidiens faisaient que ce pays était à genoux pour ne pas dire à plat ventre.. plus rien à bouffer,plus de munitions..plus rien ! Alors le gros prétexte de stopper le conflit net pour épargner des vies américaines (les autres ,on s'en fout évidement..!!) est une ineptie sans nom qui n'arrange que les habituels "supporters" de l'histoire politiquement correcte ( En une phrase,les "gentils" contre les "méchants"...) !! si elle avait été prête 6 mois plus tôt...ils l'auraient balancée sur berlin !! Ces crapules ont d'ailleurs continués à "examiner"les effets secondaires sur les victimes et leurs enfants jusqu"en 1970...(et on parle des expériences de mengélé??)2015-08-05 20:45:28oli lion163173@M. Lejoly: je n'étais pas au courant du négationnisme de ce site, étant tombé sur l'article via une recherche directe sur Hiroshima. Ceci dit, les tentatives de compromis pour une reddition "acceptable" par une partie du gouvernement japonais ne sont pas dans le registre de la désinformation. Et en fin des comptes, les conditions de la reddition obtenue après ces deux bombes n'était pas très différentes de celles qui ont été signées entre les belligérants.2015-08-05 19:47:33claudio schinazi1627472 bombes ont suffit pour stopper en quelques jours une guerre interminable ... c'est formidable je trouve ... merci aux scientifiques qui nous les ont créées2015-08-05 03:32:35Marcel Brada162707Il est stupide de vouloir qualifier les décisions de cette époque avec ce que l'on sait aujourd'hui ! La bombe A a permis d'éviter la mort ou la mutilation d'un million de GI's. Il est exact que l'empereur du Japon, contre l'avis de son état-major, recherchait déjà un moyen d'entrer en pourparlers avec les Etats-Unis masi pour ce faire, il a chargé ses diplomates d'entrer en contact avec l'Union soviétique, qui n'était toujours pas officiellement en guerre avec lui, dans l'espoir que celle-ci en avertirait les Américains. Funeste erreur, Staline n'ayant qu'un objectif : encore pouvoir entrer en guerre avec le Japon pour en retirer un maximum d'avantages, notamment territoriaux. C'est dire s'il s'est bien gardé de communiquer aux E.-U. les velléités de paix du Japon !2015-08-04 22:58:14Pierre Verschueren162629@ claudio schinazi : je me permets d'attirer votre attention sur le fait que le site ihr.org est celui de l'Institute for Historical Review, une officine dont l'objectif principal est de promouvoir le négationnisme de la shoah. J'ai pour habitude de n'accorder aucun crédit à ce que peut publier ce cloaque. Sinon, il y a effectivement eu des occasions manquées, mais tout autant du côté japonais que du côté américain.2015-08-04 20:09:50Robert Lejoly162613Amusant de voir les donneurs de leçons se réveiller à chaque anniversaire d'Hiroshima. Ce qui est certain, c'est qu'en 1945 99% tant des américains que des européens étaient d'accord avec cette décision. Quant au pacifiste, vous voyez ceux qui sont contre les guerres, contre le terrorisme, contre les génocides, etc... qui ne bougent JAMAIS, que ne font RIEN, qui attendent que d'autres fassent le boulot. On en a vu beaucoup en 1944, ceux qui se proclamaient résistants et qui n'avaient même pas utilisé une arbalète. Enfin, que voulez-vous, on en trouve dans chaque génération, ces gens là. Et y faut faire avec.2015-08-04 19:49:05Gene SILBERT162607@ Christine Ergo : je vous signale tout de même qu'à l'origine la bombe était destinée aux Allemands et pas aux Japonais. C'est parce que le régime nazi et l'Allemagne se sont effondrés avant la mise au point de la bombe que cette horreur a été épargnée aux Allemands. Je vous rappelle aussi que la Seconde Guerre mondiale n'a pas "été organisée par les Américains" mais par les nazis (qui ont déclaré la guerre aux USA alors qu'ils n'avaient nul besoin de le faire) et les Japonais (qui ont attaqué les Américains à Hawaii). Et l'entrée en guerre des USA à cette époque n'avait pas eu lieu "pour n'importe quoi", mais entre autres choses pour la défense de la démocratie et de votre liberté. Mais peut-être auriez-vous préféré marcher au pas lors des activités organisées par le Bund Deutscher Mädel (à supposer que vous ayez pu prouver avoir la pureté raciale requise pour en faire partie)?2015-08-04 19:46:02Robert Lejoly162603C'est toujours intéressant de prendre connaissance de ce qu'en ont pensé les acteurs militaires et politiques de l'époque: http://www.doug-long.com/quotes.htm. Autre article intéressant: http://www.ihr.org/jhr/v16/v16n3p-4_Weber.html. Il y a eu des occasions manquées.2015-08-04 19:43:12claudio schinazi162583"Harry Truman, le président d'alors, "espérait sans doute que cela allait accélérer une reddition avant une entrée en guerre des Soviétiques", dit l'universitaire, Truman était "obsédé par les relations entre les Américains et les Soviétiques". Faux et archi-faux, Harry Truman n'a autorisé le lancement de cette horreur que pour "tester" la bombe et pour devancer les soviétiques dans la course à l'armement. Une émission sur le sujet ce soir sur Arte à 20h55 "Hiroshima la véritable histoire". C'est une honte pour les E.U ce qu'ils ont fait. Facile de critiquer les allemands, ils ne valent pas mieux, ils ne sont contents que quand ils peuvent organiser une guerre, n'importe où et pour n'importe quoi.2015-08-04 19:11:32Christine Ergo162527@michelpierpont >>la rationalité de l'accumulation des armes nucléaires depuis 1945<< (sic). Cela s'appelle la "dissuasion nucléaire". Celui - des russes ou des occidentaux - qui utilisera en premier l'arme nucléaire sera assuré d'une destruction mutuelle. Et le fait de les accumuler jusqu'à pouvoir détruire plusieurs fois la planète n'est qu'une extension du jeu "j'en ai une plus grosse que la tienne". Qu'on le prenne comme on le souhaite mais cela à certainement contribuer à nous assurer 70 années de paix entre les deux blocs. Aujourd'hui, le danger est que ces armes ne tombent dans des mains plus extrémistes comme les iraniens ou les groupes terroristes.2015-08-04 17:36:01eric hourant162519Quelqu'un peut-il me démontrer la rationalité de l'accumulation des armes nucléaires depuis 19452015-08-04 17:27:22Michel PIERONT162507Vu le jusqu'auboutisme d'une partie de l'armée, on peut raisonnablement penser que les bombardements atomiques ont permis d'éviter une invasion terrestre du Japon qui se serait traduite pas des centaines de milliers de morts américains et sans doute beaucoup plus de Japonais. Il faut à cet égard se rappeler ce qui s'est produit lors de la prise de Saïpan par les forces américaines. Les civils japonais intoxiqués par la propagande japonaise, préférèrent se suicider en se jetant dans la mer du haut de falaises plutôt que se rendre. On estime leur nombre à 8.000.2015-08-04 17:11:24Robert Lejoly162503J'ajoute que l'estimation du nombre de victimes chinoises de la Seconde Guerre mondiale vont de 10 à 20 millions, militaires et civils confondus. Les exactions japonaises, généralement mal connues en Europe, n'ont pas grand chose voire rien à envier à celles des nazis. Ainsi, les "expérimentations" de Mengele et autres médecins nazis ont eu leur pendant japonais avec l'unité 731. On aussi vu des officiers japonais se lancer dans des concours de décapitation au sabre de prisonniers, lesquels étaient relaté par la presse japonaise de l'époque. Et last but not least, certaines unités japonaises se sont livrées à des actes de cannibalisme, tuant des prisonniers pour les mangers. Il faut aussi se rappeler que la reddition du Japon n'a pas fait l'unanimité et qu'une tentative (avortée) de coup d'état menée par des officiers avait pour but d'empêcher la capitulation.2015-08-04 17:08:05Robert Lejoly162495@bernardbachelart : il ne faudrait pas commettre l'erreur de considérer l'utilisation de l'arme nucléaire comme une espèce de punition pour des crimes commis par les japonais durant (et avant) la guerre. Ces deux bombardements avaient d'abord une portée stratégique vis-à-vis du Japon et de l'Urss.2015-08-04 17:00:46eric hourant162481Les bombardements incendiaires de Tokyo ont été eux aussi terriblement meurtriers, un seul d'entre-eux ayant causé plus de 100.000 morts. En 1937, Tokyo ordonna à ses troupes en Chine de commettre des massacres à Nankin. L'estimation des victimes la plus vraisemblable est de 200.000. Des films pris sur place à l'époque montrent des civils chinois des deux sexes et de tous âges engloutis vivants sous terre par des engins de terrassement.2015-08-04 16:31:57Bernard Bachelart162451Quelques rappels: 1) Le Japon a unilatéralement agressé les USA sans déclaration de guerre préalable. 2) La campagne du Pacifique a blessé ou tué plusieurs centaines de milliers de soldats U.S. rien que pour conquérir les îles les plus éloignées du Japon. La conquête des îles proches et du Japon lui-même auraient vraisemblablement coûté la vie à un million "boys". L'utilisation de l'arme atomique était la seule solution pour épargner des vies américaines. Question: Comment auriez-vous réagi si un de vos proches avait été un de ces combatants U.S. ?2015-08-04 16:01:58Michel Lambillon162333@demoulinmarcel >> Il n'y a pas eu plus de mort par le bombardement d'Hiroshima ou Nagasaki que dans le bombardement de la ville de Dresde << (sic). On évalue à 35.000 le nombre de victimes du bombardement de Dresde auquel ont prit part 1.300 bombardiers qui ont largué 7.000 tonnes de bombes. D'après le mémorial d'Hiroshima, on évalue à 140.000 victimes immédiates de l'explosion d'Hiroshima et 74.000 celle de Nagasaki. Ce qui fait grosso modo 210.000 tués avec seulement deux avions et deux bombes. Entre 1946 et 1948, le procès de Tokyo a jugé les principaux criminels de guerre japonais. Résultat : 7 condamnés à mort, 16 à perpétuité, 1 à 20 années. Cela dit, les japonais sont quasi amnésiques en ce qui concerne les crimes de guerres perpétrés par leur armée durant la seconde guerre mondiale.2015-08-04 14:10:34eric hourant162287Demoulin ... 100% d'accord avec vous2015-08-04 12:58:35Marcel Brada162283Eric Hourant, entièrement d'accord avec vous! Il fallait bien commencer quelque part. Autant que ce soit là.Visiblement, on a vu, on a compris!2015-08-04 12:53:55stefan appelmans162265Il n'y a pas eu plus de mort par le bombardement d'Hiroshima ou Nagasaki que dans le bombardement de la ville de Dresde en Allemagne. Les japonais n'assument toujours pas les violences et les cruautés, gratuitement souvent, qu'ils ont perpétré dans touts les territoires qu'ils ont envahis. Il n'y a pas chez eux de musée ou d'exposition montrant la façon dont il menait la guerre. Il n'y a pas eu de tribunal de Nuremberg et seul quelques grands responsables ont été condamnés.2015-08-04 12:37:09Demoulin Marcel162257Comme souvent une décision est motivée par plusieurs causes. Dans le cas des ces deux bombes nucléaires, la première raison était de mettre fin à ce conflit en épargnant le plus de vies alliées possibles. Il suffit de constater avec quelle hargne les japonais ont défendus les premières îles conquises par les américains pour comprendre qu'ils n'allaient pas les laisser entrer sur leur sol sans se battre à mort (7.000 tués et 20.000 blessés américains rien que pour prendre Iwo Jima). La seconde raison était de tester cette nouvelle arme. Et la dernière était de monter aux russes à quoi ils devaient s'attendre s'il leur prenait l'envie de s'attaquer aux américains. Sans ces deux bombes, il est probable que la dissuasion nucléaire n'aurait pas eu de raison d'être et que nous nous serions retrouvés avec une 3ème guerre mondiale quelques années plus tard. Mais cela, nous ne le saurons heureusement jamais.2015-08-04 12:32:26eric hourant162239Malheureusement la guerre ne tient pas compte des destins individuels. Il y est question de nombres de tués potentiels pour déterminer certaines options. Ce fut le cas pour le bombardement d'Hiroshima: tuer 100.000 civils pour épargner plusieurs millions d'autres, Japonais et Américains. Mais ce premier bombardement aurait du suffire pour permettre au Japon de capituler sans perdre la face, ce qui est très important dans leur culture, plus important même que la vie. Dans cette optique, le bombardement de Nagasaki est une faute criminelle.2015-08-04 12:24:20Robert STAINIER162233crime ? ces bombes ont fait beaucoup moins de victimes que les bombardements incendiaires qui les ont précédés....ça ne figure pas (encore) dans les manuels d'Histoire mais si le Japon fut le lieu des explosions, l'objectif stratégique était de donner un signal sans aucune ambiguité à l'Union Soviétique2015-08-04 12:16:33Jacques Luyten162123Gloser sur ce qui a été fait ne changera pas l'Histoire. Savoir si, dans une situation identique mais dans un contexte différent, maintenant, on le referait, semble bien plus profitable comme réflexion.2015-08-04 10:52:16Pierre catrice4087392015-08-04 10:30:182015-08-04 10:30:19NonePas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire

L'utilisation de la première bombe atomique contre le Japon avait été immensément approuvée par l'opinion publique américaine en 1945. Aujourd'hui, 70 ans plus tard, une majorité d'Américains pensent toujours que c'était ce qu'il fallait faire.

yesMarie Gathon2015-08-04 10:30:22http://www.levif.be/actualite/international/hiroshima-70-ans-apres-56-des-americains-pensent-toujours-que-c-etait-la-seule-chose-a-faire/article-normal-408739.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/hiroshima-70-ans-apres-56-des-americains-pensent-toujours-que-c-etait-la-seule-chose-a-faire/article-normal-408739.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Hiroshima : 70 ans après, 56 % des Américains pensent toujours que c'était la seule chose à faire

L'Enola Gay effectuait le long voyage de retour vers sa base, dans une île du Pacifique, quand son co-pilote le capitaine Robert Lewis, a ouvert son registre de bord et s'est mis à furieusement griffonner les nombreuses questions qui l'assaillaient.

"Combien de Japs avons-nous tués?". "J'ai vraiment l'impression d'avoir à chercher mes mots pour expliquer ça... Mon Dieu, qu'avons-nous fait?".

Le bombardier B-29 à l'éclat argenté éblouissant venait de lâcher la première bombe atomique utilisée au combat sur la ville japonaise de Hiroshima, une mission qui allait changer le cours de l'Histoire.

Et de poursuivre: "J'ai jeté un dernier coup d'oeil (au nuage en champignon), je crois vraiment que les Japs vont se rendre avant que nous atterrissions à Tinian", base de l'Enola Gay. "Ils ne vont certainement pas vouloir qu'on leur en lâche d'autres de ce calibre".

Première arme atomique en combat

Il faudra encore 27 jours --et un second champignon atomique, au-dessus de Nagasaki-- pour que le Japon se rende, mettant un terme à une guerre commencée en 1937 avec l'invasion de la Chine avant d'enflammer la région Asie-Pacifique.

L'utilisation de la bombe atomique, conçue dans le plus grand secret, avait été immensément approuvée à l'époque. Et même 70 ans plus tard, une majorité d'Américains pensent toujours que c'était ce qu'il fallait faire.

56% des Américains interrogés par l'institut de recherche Pew Research Center estimaient ainsi en février que l'utilisation de la bombe atomique contre le Japon était justifiée, contre 79% des Japonais qui estimaient qu'elle ne l'était pas.

Nombreux sont ceux qui pensent que sans la bombe, des milliers, des centaines de milliers, voire des millions de soldats américains seraient morts en attaquant le Japon.

Au Musée national de l'Air et de l'Espace près de l'aéroport Dulles de Washington, chaque pièce présentée est décrite en 150 mots maximum, y compris l'Enola Gay.

Le bombardier est inratable dans le vaste hangar du centre Udvar-Hazy, qu'il partage avec des dizaines d'autres appareils comme un Concorde d'Air France, le prototype original du Boeing 707 et la navette spatiale Discovery.

"Le 6 août 1945, ce B-29-45-MO construit par Martin a lâché la première arme atomique utilisée au combat sur Hiroshima, Japon", indique sobrement la plaque, sans référence à la mort et à la destruction qu'elle a semée.

'Militairement inutile, moralement condamnable'

Il y a 20 ans, le bombardier qui était alors en restauration s'est retrouvé au centre d'une polémique entre anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et une plus jeune génération d'historiens mettant en question le bien-fondé de l'utilisation de "La Bombe".

Les vétérans et leurs soutiens au Congrès dénonçaient le fait que, selon eux, une exposition consacrée au 50e anniversaire de la mission dépeignait les Japonais de l'époque "plus comme des victimes que comme des agresseurs", écrivait alors John Correll de l'Air Force Association.

"Un paquet de mensonges", avait affirmé le général Paul Tibbets, commandant de l'Enola Gay. "Beaucoup se demandent s'il fallait l'utiliser. A eux, je dis: +arrêtez+!"

Pris dans la controverse, le musée avait repensé à cinq reprises son exposition "La croisée des chemins: la fin de la Seconde guerre mondiale, la bombe atomique et la Guerre froide", qui devait ouvrir pour deux ans en 1995, attirant quatre millions de visiteurs.

L'événement avait été réduit à sa plus simple expression, une exposition des faits de la mission, sans discussions sur son bien-fondé.

Au musée qui abrite l'Enola Gay, "on essaye d'expliquer autant qu'on le peut, pour permettre aux gens de se faire leur opinion", dit à l'AFP Jeremy Kinney, conservateur chargé des modèles historiques, en empruntant la passerelle qui mène au niveau du cockpit.

Un peu moins de 855.000 anciens vétérans américains du second conflit mondial sont encore vivants aujourd'hui, sur les 16 millions ayant porté l'uniforme. Quelque 500 d'entre eux meurent chaque jour, estime le musée national de la Seconde Guerre mondiale de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane (sud).

Ce nombre en diminution explique le manque de réactions à l'ouverture il y a quelques semaines d'une exposition au musée de l'American University de Washington.

On peut y voir 20 objets, prêtés par des musées de Hiroshima et Nagasaki, ayant résisté aux deux bombardements et qui auraient dû faire partie de l'exposition du musée national: un uniforme d'écolier brûlé, une gamelle d'élève carbonisée, la réplique d'une montre qui s'est arrêtée à 8h15, l'original étant trop fragile pour voyager.

"Je n'ai entendu aucune critique, vraiment", dit Peter Kuznick, professeur d'histoire de l'American University, également directeur de l'Institut d'études nucléaires qui fait chaque année un voyage avec ses étudiants à Hiroshima et Nagasaki.

Selon lui, de très nombreux documents autrefois classés montrent que les responsables militaires américains considéraient la bombe atomique "militairement inutile, moralement condamnable ou les deux".

Harry Truman, le président d'alors, "espérait sans doute que cela allait accélérer une reddition avant une entrée en guerre des Soviétiques", dit l'universitaire, Truman était "obsédé par les relations entre les Américains et les Soviétiques".

Avec l'Afp

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlJaponhiroshima bombe atomiqueEtat-Unisnagasaki