D'astronaute à réfugié, la triste réalité syrienne

D'astronaute à réfugié, la triste réalité syrienne

On l'avait surnommé le 'Neil Armstrong du monde arabe". Le premier Syrien à aller dans l'espace est désormais les deux pieds sur terre, en Turquie, parmi des centaines de milliers d'autres réfugiés. "Lorsqu'on a vu le monde à travers une fenêtre il n'y a plus de eux ou nous, plus de politique." 1 réactions