Mohamed Jratlou condamné à neuf ans d'incarcération

Mohamed Jratlou condamné à neuf ans d'incarcération

Au terme de dix jours de procès Mohamed Jratlou, 71 ans, a été condamné à 9 ans d'incarcération par la cour d'assises du Hainaut, présidée par Olivier Delmarche, pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort de son fils mineur, sans intention de la donner. La dépouille de Younes, 4 ans, avait été retrouvée le 10 novembre 2009 dans les eaux de la Lys à Comines, quinze jours après sa disparition.



Procès Jratlou : Wasir dit tout et son contraire

Procès Jratlou : Wasir dit tout et son contraire

Au cinquième jour du procès de Mohamed Jratlou, 71 ans, accusé du meurtre de son fils Younes, la cour d'assises du Hainaut a visionné les vidéos filmées des auditions de Wasir, le frère aîné de la victime, âgé de 8 ans au moment des faits. Younes, 4 ans avait disparu la nuit du 25 au 26 octobre 2009. Son corps avait été retrouvé dans les eaux de la Lys à Comines deux semaines plus tard.


Ouverture du procès de Mohamed Jratlou

Ouverture du procès de Mohamed Jratlou

Le procès de Mohamed Jratlou, 71 ans, s'est ouvert ce matin devant la cour d'assises du Hainaut, présidée par Olivier Delmarche. L'accusé doit répondre du meurtre de son fils Younes, retrouvé dans les eaux de la Lys à Comines (Tournai) le 10 novembre 2009. Ambiance lourde pour la première journée d'un procès qui devrait durer dix jours.


Mohamed Jratlou, le père du petit Younes devant les assises du Hainaut

Mohamed Jratlou, le père du petit Younes devant les assises du Hainaut

La cour d'assises du Hainaut procédera vendredi à la composition du jury qui devra juger Mohamed Jratlou, accusé du meurtre de son fils, Younes. Le garçon de 4 ans avait été retrouvé mort dans la Lys, à Comines, le 10 novembre 2009.



Affaire Younes : seul le père sera jugé en assises

Affaire Younes : seul le père sera jugé en assises

Le père de Younes Jratlou, ce petit garçon de 4 ans retrouvé mort dans la Lys à Comines le 10 novembre 2009, sera jugé devant la cour d'assises de Mons pour l'assassinat de son fils. La mère bénéficie quant à elle d'un non-lieu.