La génération Tinder en photos

La génération Tinder en photos

50 millions de membres actifs, plus de 20 milliards de matchs, 1,6 milliard de swipes (j'aime/j'aime pas) par jour, dont 1,64 million rien qu'en Belgique... En cinq ans, Tinder a révolutionné le marché de la rencontre. Le photographe français Maxime Matthys s'est glissé dans l'intimité des accros parisiens. Portraits, en plein "shopping amoureux", pendant que défilent les profils sur l'écran.

Génération tinder

Génération tinder

" Tinder, c'est un moyen de rencontrer des gens comme dans la vraie vie, mais en mieux. " C'est le slogan de l'application de rencontres la plus utilisée au monde, lancée il y a cinq ans : 50 millions de membres actifs, plus de 20 milliards de matchs (de concordances entre deux profils, donc, deux utilisateurs), 1,6 milliard de swipes (j'aime/j'aime pas) enregistrés par jour, dont 1,64 million rien qu'en Belgique... La plateforme a révolutionné la façon dont les jeunes, et les moins jeunes, se rencontrent. Elle propose des photos d'hommes ou de femmes géographiquement proches de l'utilisateur et lui demande de les liker (aimer) ou de les disliker. Et puis, plus si affinités. Le photographe français Maxime Matthys s'est glissé dans l'intimité des accros à Tinder, à Paris, qu'ils y chassent l'aventure, d'un soir (le plus souvent), voire davantage. Il en dresse le portrait, durant leur " shopping amoureux ". Pendant que défilent sur l'écran les profils, avant le match.