L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport
10285843L'EU ? Entre ceux qui font la sieste, ceux qui viennent juste pointer pour toucher leurs avantages, ceux du placard doré que l'on ne voit jamais et ceux qui sont travaillés par les lobbys, il semble qu'il en est encore quelques uns pour tenter de pondre quelques bribes d'analyses quand au règne du calife Erdogan....2016-02-17 15:03:22Maurice Joly285447Quand donc les dirigeants européens comprendront-ils les visées hégémoniques du gouvernement turc actuel? Cela a commencé au refus d' admettre leur culpabilité dans le génocide arménien et actuellement nous sommes sur le chemin du génocide kurde. C'est à croire que les génocides ils aiment.... Heureux les aveugles Européens !2016-02-16 20:47:31Marc Lebrun285413beaucoup de raisons de fustiger ce pays mais la commision continue d'envisager son admition sous la pression de merkel2016-02-16 19:07:10georges renard285397Encore un rapport qui ira à la poubelle...2016-02-16 18:52:26Emmanuel Caprasse285283Dernier sursaut d'un monde religieux en décrépitude ....2016-02-16 16:28:00Marcel Brada285275Il faut envoyer Erdogan au Tribunal de La Haye.2016-02-16 16:19:23michèle rouffart285193Un rapport de plus ... car qu'en fera-t-on ? Ce rapport devrait en toute logique conduire à la suspension immédiate et sine die des négociations d'adhésion de la Turquie avec l'UE ! Mais je doute très fort que cela arrive, et le regrette. L'UE se profile comme une construction qui promeut des valeurs comme la liberté de la presse, la liberté de pensée, l'égalité hommes-femmes, etc ... Valeurs qui non seulement ne progressent pas, mais régressent à grande vitesse dans la Turquie du sultan-dictateur Erdogan. Et que fait-on ? On récompense la Turquie de s'éloigner à grande vitesse des valeurs de l'Europe en lui ouvrant la porte des négociations d'adhésion ! Schizophrénie coupable des dirigeants européens. Et on s'étonne que l'EU perde toute crédibilité auprès des citoyens Européens ...2016-02-16 14:15:10Eric Bauwens285143""""""""""."Kati Piri ne se prive pas non plus condamner la Commission européenne qui a accédé à la demande du président turc de ne pas diffuser un rapport critique à propos de la Turquie avant les élections du 1er novembre remportées par le parti AKP d'Erdogan. Selon la parlementaire, le président de la Commission Jean-Claude Juncker souhaitait s'assurer de la collaboration de la Turquie à une solution pour la crise des réfugiés."""""""""""" Jean-Claude Junckers champion du maquillage et de la dissimulation...il a été à bonne école...!!!?? Qu'est-ce -que l'Europe ne ferait pas pour s'accaparer les faveurs d'un bandit...2016-02-16 13:34:13Philippe lecomte285051Enfin une responsable européenne qui OSE dire la vérité sur la Turquie. Cet état non démocratique et à tendance islamiste, voudrait intégrer l'union Européenne. Pourquoi, si ce n'est pour islamiser l'Europe?2016-02-16 12:14:44Robert STAINIER285017Il vaudrait peut-être mieux organiser convenablement l'accueil des réfugiés, enlever les mouvements kurdes des listes des Etats Terroristes puisqu'ils combattent Daesch et ne rien consentir en matière de visas ou d'adhésion à l'UE à la Turquie qui amène des conflits supplémentaires et envenime la situation globale. Angela Merkel qui gouverne maintenant avec Clooney nous entraîne tous dans la guerre. Alors qu'elle ne représente pas l'UE.2016-02-16 11:41:30Katerine Pranay4679832016-02-16 10:53:502016-02-16 11:05:46De VolkskrantPas de parutionNormalArticleCéline BouckaertPar Céline BouckaertInternationalLeVif

L'Europe fustige la Turquie dans un rapport

Alors qu'en Syrie, les tensions entre la Turquie et la Russie augmentent et que les États-Unis exigent que la Turquie cesse de bombarder les Kurdes, la parlementaire européenne néerlandaise Kati Piri présente un rapport extrêmement critique à propos du gouvernement turc.

yesCéline Bouckaert2016-02-16 10:58:00http://www.levif.be/actualite/international/l-europe-fustige-la-turquie-dans-un-rapport/article-normal-467983.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/l-europe-fustige-la-turquie-dans-un-rapport/article-normal-467983.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
L'Europe fustige la Turquie dans un rapport

Selon une information relayée par le quotidien néerlandais De Volkskrant qui a pu consulter le rapport, les réformes turques ne sont pas sur la bonne voie. Piri constate que l'indépendance de la justice, la liberté d'expression et la liberté de la presse reculent. Des centaines de journalistes auraient perdu leur boulot et des dizaines d'autres seraient emprisonnés en attendant une condamnation.

Kati Piri ne se prive pas non plus condamner la Commission européenne qui a accédé à la demande du président turc de ne pas diffuser un rapport critique à propos de la Turquie avant les élections du 1er novembre remportées par le parti AKP d'Erdogan. Selon la parlementaire, le président de la Commission Jean-Claude Juncker souhaitait s'assurer de la collaboration de la Turquie à une solution pour la crise des réfugiés.

Vive inquiétude

Dans son rapport, la parlementaire exprime sa vive inquiétude face à la militarisation et aux tensions croissantes dans le sud-est de la Turquie. Si, comme l'écrit De Volkskrant, le gouvernement turc a évidemment le droit de lutter contre le terrorisme, le couvre-feu, l'état de siège et les interventions musclées de troupes de sécurité dans certaines zones kurdes sont disproportionnés. Il souligne que la Turquie n'a pas le droit d'appliquer des sanctions collectives à la population kurde, mais condamne tout autant la violence utilisée par le parti kurde PKK.

En dépit de ces critiques sévères, le rapport se montre très élogieux à propos de l'accueil réservé aux réfugiés et des sacrifices consentis par la population turque depuis cinq ans. Interrogée par De Volkskrant, Kati Piri explique toutefois que pour le moment les réfugiés ne peuvent pas demander l'asile en Turquie. Si le gouvernement turc a annoncé des mesures de protection pour les Syriens, les Afghans et les Irakiens n'y jouissent d'aucun droit.

119bouckaert-celineBouckaertCéline reporter/assets/159/avatar_81633.jpgceline.bouckaert@levif.beTraductrice / journaliste newsroom Roulartahttp://www.levif.be/actualite/auteurs/celine-bouckaert-119.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/celine-bouckaert-119.htmlErdoganTurquieliberté de la presseliberté dmigrationréfugiés Union européenne
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable
62190729. Une question, Madame DegrotteAylan était-il musulman ou chrétien ? Ou plutôt, ses parents quelle est leur religion ? Car lui, finalement, de religion il n'aura eut l'occasion d'en connaître aucune. Si ça se trouve, il est une victime chrétienne supplémentaire, vous n'en savez rien Et si même son père était un passeur, qu'est-ce que cela change ? Depuis quand est-on responsable des fautes de ses parents ?2015-09-21 14:29:15Jean GODIN190727" quelles auraient été les réactions des survivants de "Charlie Hebdo" si, au lendemain de l'attentat du 7 janvier, un dessinateur avait caricaturé Charb baignant dans son sang, à l'entrée de la salle abritant le prix Pulitzer du dessin de presse, avec la mention "Si près du but...". C'est de l'humour.Dommage que cela n'ait pas été dessiné...Je respecte pourtant la mémoire des dessinateurs décédés, particulièrement Wolinski que j'appréciais beaucoup.Et j'aime à penser qu'il aurait aimé ce dessin...Si non, qu'il me pardonne.Quand aux survivants, il faudrait leur poser la question et ne pas anticiper leur réponse.2015-09-21 14:29:12Marc Schoonejans190719Les enfants Kurdes qui sont tués tous les jours par l'armée turques n'intéresse évidemment pas Mme CANDICE VAN HECKE qui préfère ergoter sur un dessin de Charlie HEBDO qu'elle ne comprend même pas. Ni tous les autre journalistes qui essayent de nous apitoyer sur le sort extrêmement funeste de ce pauvre gosse nommé AYLAN qui devient presque, à cause de leur hypocrisie, l'emblème d'une ouverture de l'Europe à l'immigration, alors que son père en porte une forte responsabilité Honte à ces journalistes qui ne devraient plus pouvoir se regarder dans un glace. A quand, messieurs les journalistes, une photo similaire à celle d'Aylan mais sur un enfant kurde, mais là faudrait peut-être sortir de votre lâcheté habituelle.2015-09-21 14:11:18Philippe lecomte190659@Etienne Bodson, mettez le texte en google et vous tomberez sur la page de "bouteille à la mer". Vous trouverez ceci " Ce courriel fut envoyé le 18 décembre 2006 en réaction de la caricature de Pierre Kroll le même jour (3e jour de Chanoukka) et publié le 20 ". Cela vaut la peine concernant ce parvenu. Et Marc De Spiegeleer fait les mêmes raccourcis que la "journaliste" Candice Vanhecke.en plus du fait qu'il ne sait pas de quoi il parle ni ne comprend grand chose au problème. Il vaut mieux s'abstenir dans ce cas.2015-09-21 12:51:58Rudi Roth190553Seuls ceux qui considèrent que les juifs ne sont pas critiquables peuvent en arriver à traiter Kroll d'antisémite. Je ne vois pas d'autre raison.2015-09-21 11:17:02Marc De Spiegeleer190531Rudi Roth. Je n'ai pas pu lire les informations que vous mentionnez. En dépit de ses protestations, Kroll véhicule une forme contemporaine d'antijudaïsme, celle qui ronge une partie non négligeable de la gauche contemporaine Le fait qu'il en reste inconscient en dépit des remarques illustre assez bien le problème actuel. Kroll - et, derrière ce nom, il faut comprendre tous ceux qui s'imprègnent du même courant - nous dit : "Je suis anti-nazi, je suis contre le racisme, je suis contre l'extrême-droite, comment peut-on donc me reprocher de tomber dans l'antijudaïsme?" Que, selon toute vraisemblance, Kroll (et les autres) fasse cette réponse de bonne foi n'est pas le fait le moins inquiétant dans la situation que nous vivons aujourd'hui.2015-09-21 10:55:13étienne bodson190507@Etienne Bodson, je vous conseille de tout lire et voir concernant Kroll sur une page qui lui est consacrée2007-01-20 Les lundis de l'info, à la mode du Soir. Surtout le petit film et la date sont révélateur à son sujet.2015-09-21 10:22:31Rudi Roth190425Si Kroll a raison de réduire cette Candice Vanhecke à Dieudonné, il n'en demeure pas moins que un Kroll accusant un confrère d'antisémitisme, c'est un peu l'Hôpital qui se fout de la Charité...2015-09-21 09:07:47étienne bodson190253Suite qui fut coupée... Conclusion,c'est le genre d'articles d'opinion que l'on s'attend de lire dans Rivarol.2015-09-20 19:50:58Rudi Roth190227Il y a un grand problème avec cette journaliste de M-Belgique. Ce midi à la RTBF, Pïerre Kroll la comparaissait à Dieudonné sur base de ses explications fumeuses concernant la communauté juive et Dieudonné. Même ici elle défend un Dieudonné. Ce midi elle osait prétendre que le père d'Aylan n'était pas un réfugié économiqueelle devrait d'abord un peu mieux étudier le dossier et apprendre que le père vivait et travaillait depuis 3 ans en Turquie à Istanbul... Au fait elle use et utilise comme beaucoup l'image du pauvre petit Aylan pour faire passer ses idées nauséabondes, tout comme d'autres charognes l'ont déjà fait avant elle. En plus pas assez de neurones que le dessin du petit par Charlie est une attaque contre notre "civilisation" à la McDo mais pas un abus de la mort comme elle le fait. Et sa liberté d'expression est aussi à géométrie très variable, j'en ai fait l'expérience sur son mur FB. Conclusion,c'est le genre d'articles d'opinion que l'on s'a2015-09-20 19:09:09Rudi Roth189993Je te propose de lire "les explications" de "Charlie Hebdo " Elisabeth2015-09-20 13:10:00elisabeth bredael189905Qu'elle y reste - dans son bac à sable - cette journaleuse... attention aux crottes de chiens !2015-09-20 10:01:12Charles Deloge189899Dieudonné a très justement, mais maladroitement (?) mis en évidence la sur-médiatisation de la Shoa par rapport aux autres atrocités et génocides du 20 ème siècle. Il a aussi voulu rappeler au peuple victime de la Shoa que cela ne lui donnait pas le droit de dire à un autre peuple "ôte toi de là que je m'y mette" au nom d'une parole de "terre promise" faite par Moïse il y a plus de 2000 ans... Il rappelle aussi que de refuser les mariages mixtes, ce sont des comportements racistes, tout comme de --suite ci dessous-2015-09-20 09:54:27Francois Piette189879suite : de mettre en place des réseaux commerciaux (diamants par ex.) basés sur la même ethnie. Désolé, mais avoir été victime de racisme ne donne pas l'autorisation de l'être à son tour. C'est le message que Dieudonné a voulu faire passer, sans l'emballer suffisamment, mais assez clairement quand même... Il a voulu dire que notre indignation était manipulée, récupérée... et que des indignations plus importantes ou équivalentes étaient occultées. (génocide Arménien, génocide des supposés opposants sous Staline, Cambodge, révolution culturelle etc..). En cela, il a tapé très (trop) juste. Ce qu'Hitler a fait c'est horrible, mais en priorité, le devoir de mémoire, c'est d'ouvrir les yeux sur le "plus jamais cela" maintenant, même (et surtout) de la part des anciens "génocidés"...2015-09-20 09:36:33Francois Piette189861Souvent on critique ce qu'on ne comprend pas.2015-09-20 08:17:03Jacqueline Defraigne189831@Mr KENNE...Vous avez compris exactement les mêmes choses que moi a propos de ce dessin (...et du reste !!) Ce dessin qui est d'ailleurs un pamphlet "graphique" contre notre société consumériste et indifférente...Ceux qui ne l'ont pas compris sont des idiots incultes sans discernements,des crétins mono-neurones ou des pseudos "journaleux" ..pisse-copies en mal de "buzz"...utiles !! (on ne sait jamais,on "pourrait" parler d'eux !!)2015-09-19 23:11:45oli lion189771jean-pierre marlier :"le roi des cons est mort " pour le roi Baudouin était aussi une sorte de liberté d'expression pour cette équipe de nuls .Je le dis avec outrance "JE NE SUIS PAS CHARLIE "!!2015-09-19 20:18:25Bouziane Majdoubi189729Cet 'article' est l'expression d'un ressenti à la portée de n'importe qui. Ce n'est pas parce l'un ou l'autre a une vision globale et argumentée, avec des tenants et aboutissants, que du fait il est plus crédible qu'elle. Il suffit de lire nos interventions pour s'en rendre compte. Soyons honnêtes. La simplicité, même contestable si non qu'elle aurait été l'intention de l'auteure, est abordable. Et on participe. Le but est donc atteint. Elle démontre qu'il peut y avoir d'autres angles d'approche, avec simplicité, en forme d'émotions et d'introspection livrée, tout comme d'autres ici le font de manière épidermique, ou par déception etc. Je me pose juste une questioncombien de morts 'Charlie Hebdo'? Aylan? C'est un très beau texte.2015-09-19 19:40:22Jean-Michel Sinte189629Des millions d'euros pour sauver Charlie Hebdo, c'était lui donner la corde pour se pendre dans son infamante liberté d'expression.2015-09-19 18:17:19Jean-Franè§ois Muller189575Mme.Vanecke, très mauvais bla-bla! et que pensez-vous de votre consoeur journaliste qui a pris cette photo et publié en veux-tu, en voilà, rien que pour le SCOOP (spécialité journalistiques). Nous en avons assez que vous nous rabachez les yeux et oreilles avec "vos migrants". Ceux-ci n'avaient qu'à rester chez eux et se battre pour défendre leurs pays et leur dignité ./2015-09-19 17:41:49jean-pierre marlier189549Ma très grande chance,c'est de ne jamais lire "Charlie hebdo".....et ma liberté d'expression s'en trouve intacte.2015-09-19 17:12:22jean descamps189523Madame Candice Vanecke, quand une journaliste sombre dans la niaiserie et l'hypocrisie intellectuelle, je m'interroge : la photo du petit Aylan a été récupérée en long et en large par les médias et les milieux politiques à des fins pas toujours respectables. Vous ne vous indignez pas de cette récupération, mais vous vous offusquez pour un simple dessin dont le message qui y est véhiculé est clair : "si près du but" avec en toile de fond une pub pour Macdo. C'est une réflexion de notre société que met en avant le dessinateur : "l'eldorado" européen qui ERIGE LES ENFANTS EN SUPER CONSOMMATEURS trop souvent au détriment de la morale et de nos valeurs (mais de ça on ne s'indigne même plus). C'est le sens du message. La liberté d'expression suppose la liberté de critiquer, c'est en ce sens votre droit. Personnellement je ne suis pas fan de Charlie, mais ce dessin est grinçant et fort en symbolique (avis subjectif, merci la liberté d'expression).2015-09-19 16:50:09Alain KENNE189517C'est bien un article du niveau du bac à sable en effet ! La journaliste est incapable de comprendre que la cause première de la mort de ce malheureux est la guerre provoquée en Syrie avec un large appui de ses confrères, coupables de leur complicité avec la propagande téléguidée par des intérêts stratégique et pétroliers qui n'ont rien à voir avec les sentiments démocratiques mis en avant. Je n'aime pas le style d'humour de Charlie Hebdo mais j'aime encore moins cette perche tendue à la censure. Le pire est l'amalgame entre la propagande anti-sémite de Dieudonné et l'humour de Charlie Hebdo. Cette journaliste est déjà dans le sillage de ses aînés, qui nous parlent uniquement de quelques conflits et cachent les autres, sans doute politiquement incorrects (Soudan par exemple).2015-09-19 16:46:54Bernard Bachelart189489Je ne suis pas non plus d'accord avec cet article ,pas pour minimiser la mort de ce malheureux petit bout ,bien au contraire , ni l'utilisation odieuse de la photo qui en a été faite pour manipuler l'opinion publique .Cet enfants est mort , à qui la faute? Là est la vraie question... Et pourquoi n'y a t'il jamais de photos des Chrétiens massacrés ,et des yézidis violées à la une des journaux? Pourquoi la censure sur les vidéos de décapitations? Tout est manipulation pour orienté l'opinion publique , et c'est bien la preuve que ce qu'il se passe avec cette immigration de masse,à quelque chose de très inquiétant ,comme programmée...Quand à Charlie Hebdo c'est un journal satirique ,ceux qui ne peuvent comprendre ne sont pas obligés de l'acheter.2015-09-19 15:35:23Josette Degrotte189469@Bernard Fallais, moi ce qui m'énerve c'est la pub qui passe quand je suis à tablemycoses vaginales, serviettes hygiéniques etc, on imagine tout aussi bien.. Je plaisantais Mr Fallais, quoi que.. Finalement dès qu'on montre des enfants affamés, et autres 'turpitudes', je ne peux que me dire que je ne sais rien y faire. On est toujours là à solliciter notre bon coeur en nous renvoyant comme miroir la chance que nous avons, alors qu'il faudrait donner à tous un minimum pour que chacun puisse vivre dignement. Et ce n'est pas moi, ni vous, qui en avez la possibilité. Mais bien ceux à qui profite tout ça. Et comme ils ne sont pas de grande morale, il est clair que ça va continuer ainsi. @+2015-09-19 15:08:39Jean-Michel Sinte189465Comparer la caricature d'Aylan avec celle qui n'a pas été faite de Julie et Melissa c'est aussi la liberté d'expression. Mais allez-vous aussi comparer le père d'Aylan que de nombreuses voix accusent d'être le passeur et de gagner sa vie sur la misère des autres avec les parents des fillettes, ravalant ceux-ci au niveau d'un Marc Dutroux ??? Ce n'est pas votre intention ? Le dérapage est pourtant au moins aussi facile que celui dont vous parlez.2015-09-19 15:04:37Patrice Wilkin189461Myriam Grenson: c'est quoi le respectable?2015-09-19 14:58:50Pierre catrice189459Myriam Grenson: si vous n'appréciez pas l'humour de Ch., une solution, une seule, vous ne le lisez pas. Vous l'appréciez, une solution, une seule, vous le lisez. C'est une chance immense dans nos pays que le choix nous soit offert. Même ceux qui veulent nous supprimer cette liberté ont le droit de l'exprimer en à peu près tous les termes possibles.2015-09-19 14:57:56Pierre catrice189455Désolée, j'ai fait une faute: Charlie dépasse et non dépense!2015-09-19 14:53:03Myriam GRENSON189449Bravo! L'humour est une chose magnifique à préserver car c'est la Liberté qui nous permet de franchir les obstacles de la vie. Charlie ne me fait pas vraiment rire ni même sourire et dépense trop souvent les bornes du respectable. Dénoncer les saloperies et les injustices de ce monde, je suis d'accord mais il faut aussi réfléchir à la manière de le faire. Je suis d'accord pour dire que la mort du petit Aylan est une chose horrible qu'on devrait aborder avec pudeur. Cependant, je ne comprends pas comment la personne qui a vu ce petit corps à penser à e photographier plutôt que courir vers lui afin de le secourir!.2015-09-19 14:49:51Myriam GRENSON189447Personnellement, l'"émotionnel individualisé" dans ce genre de situation dramatique et complexe me saoule. Il ne sert qu'à faire pleurer ceux qui pleurent de tout drame et endurcir ceux qui n'en n'ont déjà plus besoin tant on leur en ressert. Combien de réfugiés pouvons-nous accueillir provisoirement, combien pouvons-nous en intégrer définitivement, comment, avec quels moyens, en combien de temps, via quelles politiques régionales, nationales, européennes, internationales? Pour moi, la question est-là. Si la réponse objective est "0", alors, c'est "0", 10.000, c'est "10.000". Aylan est mort, comme des centaines, des milliers d'enfants, chaque jour à travers le monde. On n'en parle pas de ceux-là parce qu'un photographe n'était pas là. Que cet enfant repose en paix loin de l'instrumentalisation "boboïsante" que les medias en font bien trop souvent.2015-09-19 14:48:02Pierre catrice189441En lisant cet article et certaines réactions, j'ai l'impression que certaines personnes se heurtent trop rapidement à leur première impression. Le but du dessin est d'agresser nos esprits bien pensants, endormis par tant d'images pourtant atroces déversées avec tant de convenance et de délicatesse par nos J.T, à l'heure du repas, pour ne pas troubler notre digestion puis notre sommeil. Ce dessin a le mérite de confronter deux absurdités de notre monde, pourtant si proches géographiquement. Oui, ce petit bout pourrait être celui de n'importe quel humain sur cette Terre. Oui, c'est insoutenable. Et oui, une telle pancarte publicitaire aurait pu trôner au beau milieu de cette plage. Interrogeons-nous donc sur le sens de toutes ces guerres et toute cette haine qui conduit à de telles atrocités. C'est le seul but que le dessinateur a rechercher. A chacun d'élever un peu le débat et de réfléchir plutôt que d'aboyer sans arrêt. Enfin, continuons à soutenir les gens qui os2015-09-19 14:41:02Bernard Fallais189427Merci. C'est toujours un bonheur de découriir un article écrit par un journaliste qui semble encore disposer d'une pensée libre et du courage de s'en servir.2015-09-19 14:26:39Liliane Windels189425@Pierre catrice, je vais ai répondu en partie dans l'échange avec Mr Devillers. A titre personnel, je pense que nous sommes en guerrela 3ième guerre mondiale ne fait que de commencer. Avec l'espoir qu'un jour nous ne soyons jamais des réfugiés.2015-09-19 14:24:28Jean-Michel Sinte189423@Devillers Jean-Marie, c'était juste un déclencheur. Ça aurait pu être l'hiver et la mort de centaines de migrants, on aurait pu s'émouvoir avant avec ceux qui se sont noyés etc. Focaliser n'amène pas à la réflexion. Votre réflexion de fond est exacte, on veut nous donner mauvaise conscience et travailler sur la corde sensible. J'y prends garde aussi. Malheureusement ça ne résout pas le problème de fond. Les tergiversations nous les provoquons en partie du fait de l'expression de notre grogne. Du coup les politiciens ne savent plus quoi faire pour leur électorat. Mais en effet, individuellement nous ne sommes pas responsables. Et puis il y a cette logique économique et culturelle qui est à prendre en compte avant tout. C'est vraiment un gâchis tout ça, et le mot est faible.2015-09-19 14:22:11Jean-Michel Sinte189419Merci d'oser poser les questions qui dérangent. Cela me rassure quand je découvre un article écrit par un(e) journaliste capable d'iune pensée libre.2015-09-19 14:21:41Liliane Windels189417@@Michel Lauwers, je n'ai pas d'opinion sur la question parce que ce que j'ai comme informations ne suffisent pas. Je suppose que vous n'avez donc pas d'opinion non plus à ce sujet. Et donc vous posiez une question. Je doute qu'on puisse vous répondre. Le croyiez-vous? D'où, quelle était donc l'utilité de la 'question'? Mon opinionnos lois dans un état démocratique de droitrs font bénéficier du doute à l'accusé. Je respecte ce principe qui me semble élémentaire et ceci jusqu'à preuve(s) contraire. Ainsi je fonctionne.2015-09-19 14:10:35Jean-Michel Sinte189415Je crois que la conjuration des imbéciles, des charlatans apprentis sorciers et des faux prophètes est en train de réussir. Pauvre de nous !2015-09-19 14:10:24Soline Phebus189413Jean-Michel Sinte : la donneuse d'opinion-leçon ne parle pas de notre "interventionnisme" mais bien de nos "tergiversations" comme cause de la mort de cet enfant. Eh bien, ne tergiversons-plus: fermons toutes nos frontières, faisons le savoir et plus personne ne risquera sa vie pour venir chez nous. Les lois internationales ne le permettent pas: qui n'a jamais brûler un feu rouge? La morale ne le permet pas : quelle morale, c'est une notion relative? Je ne me tracasse néanmoins pas, un autre donneur d'opinion-leçon se lèvera pour m'envoyer à la gueu** que je suis responsable de la mort du petit X dans le camp Y du pays Z et photographié par le gros malin W.2015-09-19 14:06:47Pierre catrice189409JM Sinte: Evidemment que cela ne change rien à la situation catastrophique de la cause, cet enfant comme beaucoup d'autres est mort pour rien. Sauf que cette manipulation de l'opinion a rajouté de l'horreur à l'horreur et a bien atteint l'objectif recherché, culpabiliser l'Europe en jouant sur la corde sensible des habitants. Suite à la parution de cette photo certains pays ont ouvert grandement leurs portes aux émigrés, quitte à les refermer quelques jours plus tard. La preuvre que l'on manipule l'opinion comme on veut, idem pour Sadam Hussein et bien des évènements déformés. Les journalistes ont étés formés pour déformer l'info.2015-09-19 14:05:19Devillers Jean-Marie189405@étienne bodson, en effet les caricatures sur la Shoah ont été nombreuses. Elle ne défend pas une thèse, elle exprime ses sentiments, ses troubles, ses nuances, son avis. Vous n'êtes pas d'accord? Mais c'est tout à fait votre droit, et votre devoir de libre arbitre. Je disais BRAVO tout simplement parce qu'à travers son texte elle démontre bien l'ambiguïté. Rien n'est noir ou blanc et dans la grisaille il est difficile de trouver son chemin.2015-09-19 14:01:53Jean-Michel Sinte189403Ca ne serait de toute manière pas la première fois que l'on assisterait à des manipulations et trucages de la part des journalistes pour mettre en évidence leur feuille de choux et en vendre un maximum, ce qui est devenu le but essentiel de leur profession, avant même d'informer. Je me souviens, il y a déjà pas mal d'années d'un journaliste qui avait mis des armes dans les bras d'enfants dans une guerre ou l'autre, pour apitoyer l'opinion publique, alors qu'ils n'étaient pas du tout concernés.2015-09-19 14:01:17Philippe lecomte189397Je vous renvoie votre question,mr Sinte . Vous avez votre opinion sur la question,permettez-moi d'avoir des doutes sur le père et la façon dont a été faite cette photo.2015-09-19 13:55:18Michel Lauwers189387Je n'apprécie pas le style Charlie mais Candice Vanhecke se trompe quand elle affirme que Charlie n'a pas moqué l'Holocauste. Wolinski, Cabu, Reiser, pour ne citer qu'eux, ont dessiné des caricatures sur le sujet. Quant à sa thèse selon laquelle le nouvel antisémitisme serait dû à un jeu de deux poids deux mesures, elle témoigne d'une vue trop courte et plutôt trouble.2015-09-19 13:43:06étienne bodson189385@Devillers Jean-Marie. Je pense que votre interprétation est la bonne. Il s'agit visiblement d'une mise en scène très grossière. Ces gens en sont capables. Tout est bon pour abuser les "infidèles".2015-09-19 13:39:20Paul Rasmont189381"Des photos ont été prises montrant un homme ramassant le corps entre les rochers pour le replacer ailleurs." Et ça change quoi? Loin des yeux, loin du coeur? Et dans les rochers n'aurait-il pas été démembré et maculé? Enfin bon ça démontre à quel point on peut douter de tout et si on admet ça, alors il est difficile d'avoir un avis tranché sur quoi que ce soit. Simple logique.2015-09-19 13:37:12Jean-Michel Sinte189379@Devillers Jean-Marie. je veux bien croire tout ce qu'on me dit mais sans sources ce ne sont que des élucubrations. Je pourrais vous suivre Monsieur étant donné qu'on a déjà vu ce genre de manipulation en Palestine, mais il m'en faut plus. Auriez-vous l'amabilité de me renseigner l'endroit où je peux 'mieux' m'informer? Merci d'avance.2015-09-19 13:34:27Jean-Michel Sinte189375Le corps de ce petit Aylan a été déposé à cet endroit bien dégagé et photographié. Or, à la réflexion, un corps inerte rejeté par la mer ne se trouverait pas dans cette position mais en parallèle avec les vagues qui l'auraient roulé et déplacé plusieurs fois. Il s'agit d'une crapuleuse machination pour toucher l'émotion mondiale et ça a bien marché, surtout pour les médias. Des photos ont été prises montrant un homme ramassant le corps entre les rochers pour le replacer ailleurs.2015-09-19 13:29:23Devillers Jean-Marie189373@ Michel Lauwers, à qui bénéficie le doute? Ainsi ça fonctionne chez nous. Enfin, je croyais. http://www.lalibre.be/actu/international/crise-des-migrants-non-le-pere-du-petit-aylan-n-etait-pas-un-passeur-55f332a23570b0f19e90f6b72015-09-19 13:27:21Jean-Michel Sinte189367@Pierre catrice, c'est vrai que l'Europe n'intervient pas en Syrie et qu'il était imprévisible que tant de réfugiés tentent de venir dans l'Union...Vous et moi ne sommes pas responsables directement, là d'accord. Nous n'avons pas à culpabiliser, là aussi je suis d'accord. Mais si certains estiment que nous y sommes pour partie, il est difficile de démontrer le contraire. C'est bien ça qui nous met dans une mauvaise situationl'interventionnisme pour des valeurs que nous ne sommes en mesure de respecter, pour des rasions économiques et culturelles. Alors pourquoi y mettre les doigts?2015-09-19 13:23:10Jean-Michel Sinte189365Pas d'amalgame Mr Sinte, svp....Si le site que vous citez est de la désintoxication, il y en a d'autres où l'on en parle. alors où est la vérité?.Info? Intox ?.2015-09-19 13:22:55Michel Lauwers189363@Jacqueline Defraigne. Vous n'avez pas à 'culpabiliser', c'est la vérité. Tout est une question d'argent. D'où l'on peut conclure que ce qu'on nous donne comme infos est à analyser et à recouper. Pour vous Mr Lauwers: http://www.liberation.fr/desintox/2015/09/17/le-pere-d-aylan-passeur-valeurs-actuelles-sort-l-indice-qui-fait-pschitt_13847782015-09-19 13:14:52Jean-Michel Sinte189361Voilà que ce sont nos tergiversations qui sont à l'origine de la mort de cet enfant. Moralement et intellectuellement inacceptable: opinion de caniveau "bobo".2015-09-19 13:11:52Pierre catrice189357Moi j'y lis un tas de nuances qui démontrent qu'il n'y a pas un seul courant de pensées. Bien des gens se posent des questions. D'autres pas. Ainsi est fait le monde, du moins en Occident. Chacun a le droit d'exercer son libre arbitre dans le respect des autres. Si ça vous ne voulez pas, alors allez vivre dans votre dictature.2015-09-19 13:11:01Jean-Michel Sinte189351Qui a transporté le corps d'Aylan, échoué dans les rochers vers la plage en cherchant le meilleur angle pour réaliser la photo ? Pourquoi vouloir dramatiser d'avantage ce qui était déjà le drame ultime. Parce que les gens le demandent. Vendre du papier répond à la demande du client. Mea Culpa !2015-09-19 13:05:25Jacqueline Defraigne189345Juste une question: Pourquoi les photos d'enfants Chrétiens décapités n'ont-elles pas soulevées tant de réactions journalistiques ? Cette hypocrisie des journalistes est un scandale permanent. Bien d'accord avec vous Philippe Lecomte.2015-09-19 12:59:54Bernard Werbrouck189341Ne peut-elle pas parler à sa mère sans nous en informer. MERCI.2015-09-19 12:58:45Jean Cornelius Lincoln189337Selon certaines infos parues ,le père de Aylan serait lui-même un passeur. pas d'indignation ?.2015-09-19 12:52:44Michel Lauwers189331Personne n'est obligé d'acheter, de lire Charlie Hebdo.2015-09-19 12:48:06Michel Lauwers189327En desaccord total avec cet article qui a l'apparence d'un raisonnement logique mais qui sur le fond est tendancieux ( un rien "jesuitique") . Je n'ai ni l'envie ni le temps d'approfondir ici. Cela ne m'empeche pas de ne pas apprecier ce dessin de Charlie Hebdo.2015-09-19 12:39:52Georges Binetter189299Cette hypocrisie des journalistes est un scandale permanent . On a enfin trouvé une image forte pour défendre toutes les dérives de l'immigration . Alors que partout à travers le monde des enfants souffrent tous les jours de toutes les guerres, mais là comme cela n'a pas d'intérêts de proximité de fait, tous ces journalistes s'en foutent et n'en pipent mot, à la solde de leur direction qu'ils sont.2015-09-19 11:40:44Philippe lecomte189281Bravo!2015-09-19 11:18:44Jean-Michel Sinte4194612015-09-19 10:12:492015-09-23 21:02:05Le VifPas de parutionOpinionArticleCandice VanheckePar Candice VanheckeInternationalLeVif

Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable

Candice Vanhecke - Sa voix grelottante de sanglots ravalés résonne encore en moi : " Tu as vu les infos ? Cabu ! Wolinski ! C'est pas possible... C'est toute ma jeunesse qu'on assassine !

yesVirginie Moriaux2015-09-19 10:13:00http://www.levif.be/actualite/international/aylan-caricature-dans-charlie-hebdo-ou-la-liberte-d-expression-de-bac-a-sable/article-opinion-419461.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/aylan-caricature-dans-charlie-hebdo-ou-la-liberte-d-expression-de-bac-a-sable/article-opinion-419461.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Aylan caricaturé dans "Charlie Hebdo" ou la liberté d'expression de bac à sable

Candice Vanhecke - Moi non plus, Maman, je n'ai pas été manifester. Est-ce à dire que j'estime qu'il est permis d'ôter la vie d'un homme lorsqu'il blesse nos convictions ? Evidemment non. Chacun doit pouvoir jouir de la liberté d'écrire - ou de dessiner - les pires horreurs sur une personne, un parti, une religion, sans que cela donne le droit à qui que ce soit de toucher à un seul de ses cheveux. Mais ton "Charlie", celui de Cavanna et de Choron, n'était plus le mien, Maman. Moi, je n'ai connu que le "Charlie" des années Val et Charb, celui dont l'humour au vitriol frappe en priorité les musulmans.

Candice Vanhecke - Bien sûr, c'est extrêmement tentant d'asticoter une communauté religieuse qui monte systématiquement dans les tours dès que l'on touche à son prophète. Mais c'est aussi tellement facile de s'en prendre au bouc émissaire du moment, à ceux que notre société considère de plus en plus comme une menace contre notre "civilisation" et sur lesquels beaucoup tapent en permanence avec un enthousiasme débordant. Pourtant, tout comme toi, Maman, j'étais submergée par l'émotion, révoltée que des innocents soient tombés sous les balles de fous furieux se réclamant d'Allah. Mais je ne me sentais pas d'aller défiler sous la bannière "Je suis Charlie", parce que ce slogan n'induisait pas seulement l'idée que j'étais pour une défense absolue de la liberté d'expression, mais aussi que je faisais mienne une ligne éditoriale qui m'a toujours mise mal à l'aise. Moi, fort heureusement, je ne dus pas m'expliquer de mon absence à la manif'. Car je ne suis pas musulmane et donc pas, dans l'idée ambiante, forcément un peu de mèche avec les terroristes, puisqu'ils se revendiquent de l'islam.

Candice Vanhecke - Pourquoi Aylan est devenu un symbole universel

Candice Vanhecke - Aujourd'hui, Maman, avec le dessin du petit Aylan paru dans le dernier numéro de "Charlie Hebdo", ton indignation se retourne contre ceux pour qui tu t'es levée en janvier dernier. Car cette fois, le journal ne s'en est pas pris au sacré d'une communauté en particulier, mais à un sacré universel : l'enfance. Un sacré auquel on ne se risque généralement pas de toucher, surtout dans les moments d'émotion populaire intense.

Candice Vanhecke - Raison pour laquelle les dessinateurs de presse se sont, par exemple, bien gardés de caricaturer les petites Julie et Mélissa au moment de la découverte de leurs corps.

Candice Vanhecke - On aurait pu imaginer qu'il en irait de même pour Aylan, bout de chou dans lequel chacun a pu reconnaître son propre enfant, puisqu'il a eu le bon goût de venir s'échouer face contre terre, rendant par là même impossible son identification ethnique d'un simple coup d'oeil. Car des images de bambins syriens ou érythréens déchiquetés par la guerre ou noyés lors d'une traversée en mer, il y en eut, sans que cela suscite la même émotion. La faute à leurs visages basanés, qui rendaient impossible toute identification aux marmots occidentaux. Pour preuve, l'image de cette petite Africaine de 4 ou 5 ans flottant sur les eaux méditerranéennes, et rendue publique en avril dernier, qui avait suscité si peu d'indignation.

Candice Vanhecke - Les dangers d'une liberté d'expression à deux vitesses

Candice Vanhecke - Au contraire, Aylan est devenu un symbole universel de l'enfance broyée par les tergiversations européennes concernant l'immigration. Et c'est à ce symbole que s'en est pris "Charlie Hebdo". La preuve ultime que le magazine ose tout et n'épargne rien ni personne ? Faux. Contrairement à avant, Charlie Hebdo s'est bien gardé, ces dernières années, de caricaturer la Shoah, devenu le sacré de la classe politique et des médias et qui vaut, à quiconque s'en prenant à cette horreur sans nom, une symbolique exécution publique.

Candice Vanhecke - Rappelons-nous, à cet effet, le sketch de Dieudonné en 2003, où ce dernier apparaissait en Juif orthodoxe faisant le salut nazi assorti d'un "Heil Israël", ce qui lui valut une irrévocable mise au ban médiatique. A cette époque - et j'insiste, à cette époque seulement - rien ne permettait de qualifier l'humoriste d'antisémite. Ce qui ne m'a pas empêché de trouver son sketch parfaitement dégueulasse, en imaginant le choc qu'a pu ressentir un Juif rescapé des camps de concentration qui aurait de la famille en Israël et verrait ainsi ses propres enfants associés aux barbares qui l'ont martyrisé.

Candice Vanhecke - Mais ce sketch valait-il que son auteur voit sa carrière en un instant ruinée ? Non. Sauf à considérer que Riss, qui a dessiné cette semaine le petit Aylan dans les pages de "Charlie Hebdo", devrait connaître le même sort. Car ce dessin est tout aussi traumatisant pour les réfugiés qui ont perdu un proche sur le chemin de l'exil que le "Heil Israël" de Dieudonné, vu par un Juif qui aurait survécu aux camps de la mort.

Candice Vanhecke - Or, ce "deux poids, deux mesures" est extrêmement dangereux pour la communauté juive, puisqu'il est, à mon sens, une des sources de l'antisémitisme moderne. Au XIXe siècle et durant la première moitié du XXe siècle, la classe politique et médiatique européenne rendit les Juifs responsables de tous les maux de la terre. Aujourd'hui, elle fait, fort heureusement, de la lutte contre l'antisémitisme une priorité. Mais, en érigeant la Shoah en nouveau "sacré" et en bridant totalement la liberté d'expression à son sujet, elle fait à nouveau des Juifs un groupe à part du reste de la société. Et les élucubrations antisémites de reprendre de plus belle, en se basant sur ce "traitement de faveur" pour démontrer que les Juifs constituent une sorte de puissance occulte qui contrôle le monde.

Candice Vanhecke - Il n'y a qu'à surfer sur Internet pour voir que cette idée aussi déplorable que dangereuse gagne chaque jour du terrain, particulièrement auprès des jeunes. Stigmatiser une communauté ou la préserver davantage que les autres des aléas de la liberté d'expression revient à en faire un groupe distinct du reste de la société, avec toutes les conséquences néfastes que cela entraîne.

Candice Vanhecke - Et si on avait caricaturé Charb ?

Candice Vanhecke - Cette grosse ellipse pour démontrer que non, la liberté d'expression n'est aujourd'hui pas totale en Occident. Et si, en théorie, on doit pouvoir en faire usage sans la moindre restriction, on n'est pas non plus obligé de l'appliquer de manière irraisonnée. Ce n'est pas parce que je ne me balade pas les mains menottées que je dois forcément mettre mon poing dans la gueule de mon voisin, pour démontrer toute l'étendue de ma liberté.

Candice Vanhecke - C'est pourtant ce que font certains dessinateurs de "Charlie Hebdo", qui se contrefoutent du mal qu'ils peuvent causer. Hier, personne ne comprenait la réaction épidermique des musulmans lorsque "Charlie" s'en prenait à leur "sacré", à savoir le prophète Muhammad (d'ailleurs, cette réaction n'aurait peut-être pas été aussi virulente si les attaques de "Charlie Hebdo" n'avaient pas été à ce point récurrentes).

Candice Vanhecke - Aujourd'hui, la bande à Riss a touché au sacré universel de l'enfance et fait donc face à un mouvement d'indignation bien plus grand que lorsqu'elle s'attaque aux seuls musulmans. C'est ce qui arrive lorsqu'on considère la liberté d'expression comme un vaste bac à sable, dans lequel tous les coups de râteau sont permis. Et je ne peux m'empêcher de me demander quelles auraient été les réactions des survivants de "Charlie Hebdo" si, au lendemain de l'attentat du 7 janvier, un dessinateur avait caricaturé Charb baignant dans son sang, à l'entrée de la salle abritant le prix Pulitzer du dessin de presse, avec la mention "Si près du but...".

Candice Vanhecke - Cela aurait été une dégueulasserie du niveau de la caricature d'Aylan. Ni plus, ni moins.

Candice Vanhecke -

1229vanhecke-candiceJournalisteVanheckeCandicecolumnist/assets/465/avatar_238473.jpghttp://www.levif.be/actualite/auteurs/candice-vanhecke-1229.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/candice-vanhecke-1229.htmlAylanCharlie Hebdoje suis charlieliberté dCaricature