Corée du Sud : le président gracie ses proches emprisonnés

Corée du Sud : le président gracie ses proches emprisonnés

Le président sortant de Corée du Sud Lee Myung-Bak a gracié mardi une cinquantaine de personnes, dont plusieurs proches condamnés pour corruption, un mal endémique au sein de la classe politique sud-coréenne que le chef de l'Etat s'était pourtant engagé à combattre.