Itinéraire d'un jeune kamikaze vers  "le paradis"

Itinéraire d'un jeune kamikaze vers "le paradis"

Avec son sourire d'ange et son duvet, Mohibullah fait bien ses 15 ans et il se rêve kick boxer. Mais ce sera pour plus tard. Pour l'heure, il est en prison pour avoir tenté de commettre un attentat-suicide sur ordre des talibans afghans.7 réactions


L'appartement des kamikazes de Bruxelles a été loué sous un faux nom portugais

L'appartement des kamikazes de Bruxelles a été loué sous un faux nom portugais

L'appartement de la commune de Schaerbeek, d'où sont partis les auteurs présumés des attentats de l'aéroport de Bruxelles, a été loué sous un faux nom portugais par l'un d'entre eux, Ibrahim El Bakraoui, a indiqué samedi le parquet fédéral belge, confirmant une information publiée samedi par les journaux du groupe Sud Presse, qui citaient la chaîne de télévision portugaise TVI24.6 réactions


Attentats de Paris: le kamikaze de Saint-Denis était belgo-marocain

Attentats de Paris: le kamikaze de Saint-Denis était belgo-marocain

Les enquêteurs ont mis un nom sur un huitième membre des commandos du 13 novembre: le kamikaze qui s'est fait exploser cinq jours après les attentats dans un appartement de Saint-Denis est Chakib Akrouh, un Belgo-Marocain de 25 ans. 20 réactions


Une connaissance de Bilal Hadfi remise en liberté

Une connaissance de Bilal Hadfi remise en liberté

Un des deux hommes issu du cercle de connaissance du kamikaze Bilal Hadfi qui avait été placé sous mandat d'arrêt à la fin du mois de novembre dernier, a été entretemps remis en liberté par le juge d'instruction. Il s'agit de Pierre N., 28 ans, qui avait été inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste. Samir Z., le deuxième homme qui avait été placé sous mandat d'arrêt en même temps que lui, demeure incarcéré, a indiqué jeudi le parquet fédéral.5 réactions






La Femme-kamikaze : entre fascination et révulsion

La Femme-kamikaze : entre fascination et révulsion

En déclenchant sa ceinture d'explosifs plutôt que d'être capturée vivante, la femme qui a péri mercredi à Saint-Denis au nord de Paris a ouvert une nouvelle ère en France mais rejoint une cohorte de femmes kamikazes, pas toutes musulmanes, qui ont sacrifié leur vie pour leur cause ou leur croyance.43 réactions