Véronique Genest part en croisade
Véronique Genest part en croisade
Véronique Genest part en croisade
Véronique Genest part en croisade
Véronique Genest part en croisade
Véronique Genest part en croisade
01137052012-10-01 10:57:092014-08-21 14:01:50Le VifPas de parutionNormalArticleInternationalLeVif

Véronique Genest part en croisade

L'actrice Véronique Genest ne craint pas d'afficher publiquement sa peur de l'islam. Il est rare qu'un personnage populaire comme la star de Julie Lescaut s'invite ainsi dans le débat.

auto2012-10-01 10:57:08http://www.levif.be/actualite/international/veronique-genest-part-en-croisade/article-normal-113705.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/veronique-genest-part-en-croisade/article-normal-113705.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Véronique Genest part en croisade

Il y a quelques jours, Véronique Genest a changé la photo de son compte Twitter. Elle a remplacé un portrait d'elle tout sourire par une main levée qui intime : "Touche pas à ma liberté d'expression !" Depuis qu'elle a posté sur le réseau social, le 31 août, "L'islam est dangereux pour la démocratie et en fait la démonstration tous les jours", la comédienne ne désarme pas. Elle revendique sans fléchir une "islamophobie" que seule Brigitte Bardot, avant elle, avait osé assumer contre vents et marées. Il est rare, en effet, que des personnalités aussi populaires que la star de TF 1, suivie par des millions de téléspectateurs à travers le personnage de Julie Lescaut, prennent des positions si peu consensuelles dans les médias, au risque d'abîmer une image toujours lisse et sans aspérités ; il est encore plus rare qu'elles persistent malgré la polémique, comme c'est le fait de Véronique Genest.

Elle se justifie et invoque la liberté d'expression

Même Florent Pagny, "grande gueule" revendiquée, avait préféré "la fermer" en 2010, après avoir été accusé d'un "dérapage raciste" par le Conseil représentatif des associations noires (Cran) : "Un jour, ton môme rentre à la maison et se met à parler rebeu [arabe]. C'est pas possible [à] Le verlan, encore, tout va bien, mais là il n'y a pas de raison", avait déclaré le chanteur sur Chérie FM le 10 novembre 201o, pour justifier un changement d'école de son fils et son départ pour les Etats-Unis. Il s'en était, sinon excusé, du moins un peu expliqué, reconnaissant que "l'expression employée n'était pas la bonne".

Rien de tel du côté de la comédienne, au contraire : "Si phobie veut dire peur, oui, peut-être probablement, je suis islamophobe, comme beaucoup de Français", lance-t-elle le 18 septembre sur NRJ 12, interrogée par Jean-Marc Morandini dans l'émission Vous êtes en direct. Invitée pour évoquer la suite des aventures de Madame la commissaire, elle est, ce jour-là, amenée à revenir sur son tweet du 31 août. Elle se justifie, raconte qu'elle s'insurgeait contre une religion "imposée d'office aux citoyens des pays concernés" alors qu'elle venait d'apprendre que "57 pays musulmans se proposaient de définir de nouveaux droits de l'homme incluant la charia [loi islamique]". Au micro de Morandini, Véronique Genest confirme et précise donc sa pensée, sans se soucier le moins du monde du silence gêné des autres invités ; elle évoque, pêle-mêle, la charia, l'islam, le salafisme, l'extrémisme, la lecture du Coran, compare sa peur aux frayeurs nocturnes de son filsà Sûre d'elle, elle invoque la liberté d'expression qui autorise chacun à prendre position sur tous les sujets : "Pourquoi vouloir museler la parole en menaçant ?"

Personne ne lui a demandé de se modérer

La violence des commentaires sur le réseau social ne la fait pas plus reculer, ou à peine. Quand d'autres auraient assuré qu'ils "n'avaient pas été compris" ou encore que "la phrase était sortie du contexte", Véronique Genest persiste et signe : elle continue de répondre presque systématiquement à ses détracteurs, convaincue sans doute que ses propos, sur lesquels l'opprobre médiatique aurait été jeté il y a quelques années, sont aujourd'hui trop largement partagés pour être réprouvés. Si elle n'a pas répondu aux sollicitations du Vif/L'Express, son compte twitter, @twiitnana, est sans équivoque : pour l'instant, à la lire, personne ne semble lui avoir demandé de se modérer. Une nouvelle preuve que les temps ont changé : son employeur, TF 1, jusqu'ici publiquement silencieux, ne paraît pas redouter de voir écorner l'image du personnage télévisuel si populaire incarné par l'actrice.

ELISE KARLIN

twitterJulie LescautVéronique Genestislam