Une dizaine de suspects relâchés suite aux grèves dans les prisons

Une dizaine de suspects relâchés suite aux grèves dans les prisons

À en croire les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws, un juge d'instruction bruxellois a relâché un trafiquant de drogue, uniquement parce que la vie dans la prison de Forest est "inhumaine". Depuis le début de la grève des geôliers, le 26 avril, au moins 10 suspects jugés à Bruxelles ont pu disposer pour cette raison.