Joumana Haddad : "Je rejette l'autovictimisation de la femme arabe !"

Joumana Haddad : "Je rejette l'autovictimisation de la femme arabe !"

Son prénom signifie perle. Et pour cause, Joumana Haddad est aussi belle et rebelle que ses boucles indisciplinées. Journaliste, traductrice, poète et auteure, elle manie le verbe aussi bien que l'humour. Cette intellectuelle libanaise s'exprime en six langues, mais c'est l'audace qui colorie son esprit. Un langage, provocateur et accusateur, qui ne connaît aucun tabou pour dénoncer les inepties de la société arabe. Discours inhabituel pour une femme, qui s'attaque aux effets néfastes du patriarcat. Dans son essai Superman est arabe (Actes Sud), tout le monde en prend pour son grade : les hommes, Dieu, le sexe ou les femmes qui doivent "se défendre et dire non à la violence". Une révolution qui commence par l'éducation. Cette mère de deux garçons espère qu'ils deviendront "de vrais hommes plutôt que des Supermen". Elle envisage de transposer son combat en politique. Deviendra- t-elle le nouveau visage du Liban ?