Theo Francken : "N'ai-je pas été calme ces dernières semaines?"

Theo Francken : "N'ai-je pas été calme ces dernières semaines?"

Si 2016 était l'année de la crise des réfugiés, 2017 est l'année de Theo Francken (N-VA). Non seulement parce qu'il est devenu le politique le plus populaire de Flandre, mais aussi parce que ses thèmes ont fait la une de l'actualité. Nos confrères de Knack se sont longuement entretenus avec le Secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration.

Traité de néofasciste par une députée espagnole, Jambon demande au CD&V de dénoncer ces propos

Traité de néofasciste par une députée espagnole, Jambon demande au CD&V de dénoncer ces propos

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) espère une forme d'excuses ou de désapprobation de la part du CD&V par rapport aux propos de la députée espagnole Pilar Ayuso Gonzalez, qui l'avait qualifié samedi de "néofasciste", a-t-il confié dimanche lors d'une émission sur la chaîne de télévision régionale ATV. La politicienne fait partie du Parti populaire espagnol, lequel est membre, au même titre que le CD&V, du groupe EVP au Parlement européen.

Le projet-pilote autour du taser, une "gifle" de Jambon aux policiers

Le projet-pilote autour du taser, une "gifle" de Jambon aux policiers

L'annonce du ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA), mercredi, du projet-pilote de l'usage du taser (pistolet à impulsion électrique) dans 14 zones de police du pays, ne fait pas que des heureux. La Dernière Heure relaie jeudi les mots furieux de Thierry Belin, secrétaire du Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS), qui parle d'une "gifle aux policiers".

Le "taser" sera testé dans 14 zones de police

Le "taser" sera testé dans 14 zones de police

Quatorze zones de police sont appelées à participer à un projet-pilote d'une année sur l'usage du pistolet à impulsion électrique ("taser"), a indiqué mercredi le ministre de l'Intérieur Jan Jambon dans le journal de VTM (VTM NIEUWS).

Radars : entre la Flandre et le Fédéral, ça ne flashe pas

Radars : entre la Flandre et le Fédéral, ça ne flashe pas

En Flandre, plus d'un radar sur cinq serait défectueux (recours potentiels en vue ?). Cela énerve très fort le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA, photo), qui se dit incapable d'assurer le suivi de leur fonctionnement.

Coup d'envoi de la 24e campagne Bob d'hiver à l'approche des fêtes

Coup d'envoi de la 24e campagne Bob d'hiver à l'approche des fêtes

La 24e campagne Bob d'hiver a été lancée conjointement mercredi par le fédéral et les trois régions du pays. Avec pour slogan "Bob et fier de l'être", l'opération vise à faire en sorte que "conduire et ne pas boire" devienne une norme sociale. Nouveauté cette année: les contrôles d'alcoolémie deviendront davantage mobiles et ne dureront plus que 40 minutes par endroit.

Bruxelles: pour le ministre Jambon, toutes les émeutes sont liées

Bruxelles: pour le ministre Jambon, toutes les émeutes sont liées

Il existe un système derrière les différentes émeutes survenues ces derniers jours à Bruxelles, estime Jan Jambon, le ministre de l'Intérieur (N-VA). Des jeunes s'infiltrent dans des événements pour créer du grabuge, a-t-il analysé dimanche dans l'émission De Zevende Dag de la VRT.

Incidents à Bruxelles: le monde politique réagit avec fermeté

Incidents à Bruxelles: le monde politique réagit avec fermeté

Plusieurs élus ont réagi samedi aux incidents qui ont éclaté samedi avenue Louise à Bruxelles en marge de la manifestation contre l'esclavage de migrants en Libye. Le ton est à la fermeté à l'égard des fauteurs de troubles qui ont dégradé des commerces et un véhicule de police.

Émeutes à Bruxelles: Philippe Close commande un nouveau rapport

Émeutes à Bruxelles: Philippe Close commande un nouveau rapport

Le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) estime qu'il y a "trop de discussions" au sujet du rapport peu flatteur de l'Inspection générale sur les émeutes du 11 novembre à Bruxelles. Il a commandé un nouveau rapport à son chef de corps et à la police fédérale, rapportent vendredi les titres Mediahuis.

Les émeutes de Bruxelles sont révélatrices d'un mal profond

Les émeutes de Bruxelles sont révélatrices d'un mal profond

"Tolérance zéro" : c'est le mot d'ordre fédéral après les incidents de mi-novembre à Bruxelles. Ceux-ci sont toutefois la métaphore d'un mal plus profond : capitale mal aimée, polarisation politique à relents populistes, malaises identitaire et social sans réponses, fossé des générations... Signal d'alarme.

Émeutes à Bruxelles: Je n'ai de reproche à faire à personne, insiste Jambon

Émeutes à Bruxelles: Je n'ai de reproche à faire à personne, insiste Jambon

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, ne souhaite pas pointer du doigt la responsabilité de l'un ou l'autre responsable politique ou policier à propos des émeutes qui ont eu lieu le 11 novembre à Bruxelles, a-t-il expliqué mercredi devant la Commission de l'Intérieur.

Emeutes du 11 novembre : le rapport de l'Inspection générale

Emeutes du 11 novembre : le rapport de l'Inspection générale

Ce mercredi après-midi, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), sera en commission de l'Intérieur pour débriefer les événements du 11 novembre. Le Vif/L'Express a eu accès au rapport intermédiaire de l'Inspection générale de la police. La direction de la police de Bruxelles-Ixelles en prend pour son grade, mais les policiers de terrain sont loués pour leur sang-froid.

Emeutes à Bruxelles: pas un problème d'agent mais de direction de police

Emeutes à Bruxelles: pas un problème d'agent mais de direction de police

Il revient au ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, de faire la clarté sur ce qui s'est passé au cours des incidents violents intervenus il y a quelques jours à deux reprises à Bruxelles et de prendre des mesures immédiates, a affirmé dimanche le vice-Premier ministre Open Vld Alexander De Croo, interrogé par la chaine de télévision flamande VTM.

Philippe Close avait interdit la manifestation kurde et en avait informé Anvers

Philippe Close avait interdit la manifestation kurde et en avait informé Anvers

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS), a déploré dimanche, en termes peu voilés, la présentation, selon lui précipitée et incomplète, du rapport de police sur les incidents violents de samedi dernier au centre de la capitale par le ministre fédéral de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA).

"La police n'était pas préparée à ces émeutes"

"La police n'était pas préparée à ces émeutes"

"La police n'était pas préparée" aux émeutes qui ont éclaté dans le centre de Bruxelles samedi passé. "Elle n'avait pas les informations nécessaires. Mais même si cela avait été le cas, il n'y aurait pas eu de différences car ces émeutes étaient imprévues", a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, sur base du rapport de l'Inspection générale.

Emeutes à Bruxelles: il faut agir pour éradiquer ce cancer

Emeutes à Bruxelles: il faut agir pour éradiquer ce cancer

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a affirmé devant la Chambre sa détermination à enrayer la spirale des échauffourées à Bruxelles. Un plan d'actions sera mis en place, a-t-il confirmé sans donner plus de précision sur le contenu de celui-ci. Il attend de recevoir le rapport de l'Inspection générale de la police sur les événements de samedi soir avant d'en tracer les premiers contours.