Ch. désespérément star européenne

Ch. désespérément star européenne

Gérald Papy - En scandant que " d'une Europe juste et solidaire, personne ne voudra s'en aller ", le dirigeant de la gauche radicale espagnole Pablo Iglesias, leader de Podemos, pensait séduire le supplément d'électeurs qui lui permette de supplanter le " vieux " Parti socialiste ouvrier. 14 réactions


Europe : le rêve brisé

Europe : le rêve brisé

Nicolas de Pape - Pour nous Belges, sans véritable nation et sans grandeur, l'Europe était un merveilleux substitut. Mais la grenouille européenne s'est voulue plus grosse que le boeuf américain et à l'arrivée, l'euroscepticisme grandit. La réconciliation avec l'Union européenne passe d'abord par le retour à une Europe des Nations.39 réactions


Jacques Delors met en garde contre l'Europe "Père Fouettard"

Jacques Delors met en garde contre l'Europe "Père Fouettard"

Les citoyens de l'UE voient l'Europe comme un "Père Fouettard" et perdent l'espoir, met en garde l'ancien président de la Commission européenne Jacques Delors dans la préface d'un essai publié à moins d'un an des élections européennes.


Jacques Delors : "Je ne suis pas le père de cet euro-là !"

Jacques Delors : "Je ne suis pas le père de cet euro-là !"

A l'heure où se joue le destin de l'Europe, entre sauvetage de l'euro et refonte de la gouvernance, le docteur Delors est toujours prêt à prodiguer ses bons soins. A 86 ans, dépositaire de l'héritage des pères de la construction européenne, dont il fut un inlassable serviteur, il est à la fois une mémoire et un garant du cap à tenir - celui d'une inté-gration toujours plus étroite des peuples. Il rappelle, non sans gouaille, les erreurs du passé, dont il ne s'estime pas comptable. Il s'inquiète pour l'avenir, aussi, tant ses concitoyens européens et leurs dirigeants ne lui semblent pas à la hauteur des défis d'un monde dont le Vieux Continent n'est plus le centre de gravité. Dans son bureau parisien du think tank Notre Europe, il déve- loppe un discours de la méthode, convaincu que rien n'est moins naturel que cet intérêt commun européen, sans cesse menacé par le choc des ambitions nationales.