Plus de 1.350 approbations de remboursement d'un traitement préventif anti-VIH

Plus de 1.350 approbations de remboursement d'un traitement préventif anti-VIH

Entre juin 2017 et mars 2018, 1.352 personnes ont été autorisées à bénéficier du remboursement du traitement Truvada, un médicament anti-rétroviral préventif. Ce sont principalement des hommes de 38 ans en moyenne qui ont profité de cette mesure de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld), selon des données récoltées par Gaylive.be auprès de l'Inami, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité.

"Des médecins belges aussi pratiquent l'excision féminine"

"Des médecins belges aussi pratiquent l'excision féminine"

L'excision féminine est interdite en Belgique, mais il existe des indications que certains médecins la pratiquent dans l'idée de limiter les dégâts. C'est ce que révèle le quotidien De Morgen.

Près de 30 médicaments "hautement innovants" remboursés en 2017

Près de 30 médicaments "hautement innovants" remboursés en 2017

En 2017, 26 médicaments "hautement innovants" ont été admis au remboursement en Belgique, a fait savoir vendredi l'association générale de l'industrie du médicament, pharma.be. "Il s'agit de nouveaux traitements pouvant faire une différence importante en termes de qualité de vie pour les patients atteints de différentes types de cancer", a précisé l'organisation.

Augmentation du nombre de chirurgies plastiques pour raison médicale

Augmentation du nombre de chirurgies plastiques pour raison médicale

De 2011 à 2015, le nombre d'opérations de chirurgie plastique pour raison médicale dans les hôpitaux universitaires de Belgique a augmenté de près de 30%, passant de 2.934 interventions à 4.093, selon une réponse de la ministre de la Santé Maggie De Block à une question écrite de la députée Els Van Hoof (CD&V).

Les appareils auditifs deviennent plus accessibles

Les appareils auditifs deviennent plus accessibles

Les prothèses auditives à ancrage osseux seront bientôt mieux remboursées pour les enfants: au lieu de 2.300 euros, les parents devront débourser 800 euros par oreille, rapporte mardi le journal Gazet van Antwerpen.

Des soins de santé accessibles pour tous ou une source de profits?

Des soins de santé accessibles pour tous ou une source de profits?

Carte blanche - Depuis 10 ans le nombre de maisons médicales offrant des soins de première ligne est en constante augmentation. Le modèle est un succès et enthousiasme aussi bien les patients que les professionnels de la santé. Et ce, dans un pays où la médecine à l'acte a toujours été considérée comme une pierre angulaire de notre système de santé.

Diabète: le contrôle se modernise

Diabète: le contrôle se modernise

Le diabète est une maladie qui bénéficie de nouveaux développements et de nouvelles connaissances. Notamment en ce qui concerne les techniques pour contrôler sa glycémie. Désormais, place aux nouvelles technologies !

Pourquoi certains produits médicaux sont-ils encore si coûteux ?

Pourquoi certains produits médicaux sont-ils encore si coûteux ?

L'État consacre depuis des années un budget important au remboursement de produits médicaux qui sont bien meilleur marché ailleurs. Les chevillères et les chaises roulantes, par exemple, sont vendues jusqu'à trois fois le prix de ce qu'elles coûtent à l'étranger, rapporte vendredi Het Laatste Nieuws.

Ce qui change le 1er novembre

Ce qui change le 1er novembre

Chats domestiques, "supplément sécurité", cartes SIM avec priorité absolue sur le réseau, etc. Ce qui change en Belgique ce 1er novembre.

Ce qui change le 1er octobre

Ce qui change le 1er octobre

La réforme des aides à l'emploi dite "groupes cibles" en Région bruxelloise, la vérification de l'identité du patient par l'infirmier à domicile ou encore la fin du retrait automatique du permis de conduire pour les cyclistes ivres: voici tout ce qui change à partir du 1er octobre.

Hausse inquiétante de la consommation d'antidouleurs morphiniques

Hausse inquiétante de la consommation d'antidouleurs morphiniques

La consommation de cinq opioïdes, des antidouleurs morphiniques, est en hausse ces dernières années, s'inquiète vendredi le Service d'évaluation et de contrôle médicaux (SECM), l'un des services de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami). Si ces substances ont une place importante pour traiter la douleur, elles ont des effets secondaires "nombreux et préjudiciables".

L'Inami a détecté 8,8 millions d'euros attestés indûment en 2016

L'Inami a détecté 8,8 millions d'euros attestés indûment en 2016

Le Service d'évaluation et de contrôle médicaux (SECM) de l'Inami, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité, a détecté près de 8,8 millions d'euros attestés indûment à l'assurance soins de santé en 2016 par les dispensateurs de soins (médecins, pharmaciens, infirmiers, hôpitaux, etc.), ressort-il de son rapport annuel publié vendredi. En raison de la réduction du personnel du SECM, le nombre de dossiers de contrôle ne cesse de diminuer.