Un jeune sur cinq se mutile : l'épidémie que l'on ne veut pas voir

Un jeune sur cinq se mutile : l'épidémie que l'on ne veut pas voir

Des dizaines de milliers de jeunes se griffent où se tailladent les bras parce qu'ils sont traumatisés ou se sentent mal dans leur peau. L'automutilation semble gagner du terrain et est tendance sur les réseaux sociaux. Au point que les écoles ne savent plus quoi faire face à cette véritable épidémie.5 réactions