Luc Delfosse : "Comment j'ai fait la sieste à Ventejouis"

Luc Delfosse : "Comment j'ai fait la sieste à Ventejouis"

Luc Delfosse - Ni Hulot, ni Noé, ni Ulysse mais pardon : de sacrées vacances quand même ! Soudain, juillet était là, tout droit sorti de la cuisse d'un interminable novembre. Marc Wilmots n'était déjà plus qu'un souvenir gêné. Un gros chèque avait, comme de coutume, aidé à masquer le goût de rance que secrète l'ingratitude humaine. Bref, on pouvait partir sans tambour ni trompette. Une fois la frontière passée, on se laisserait dégringoler au pif.8 réactions