Henri Vernes : "A 18 ans, j'avais des alouettes sous la casquette"

Henri Vernes : "A 18 ans, j'avais des alouettes sous la casquette"

Il a traversé le siècle. Il a été tour à tour boxeur, diamantaire, grand résistant, agent secret, journaliste et, bien sûr, écrivain. Il a rencontré Michel de Ghelderode, Blaise Cendrars ou Consuelo de Saint-Exupéry, et il a vécu d'incroyables aventures en Chine ou en Colombie : voilà qui aurait déjà pu satisfaire l'appétit de maints gentilshommes de fortune. Mais pas celui d'Henri Vernes. Pour que jaillisse le Grand Ouvre, encore fallait-il que la musique des hasards se mue en symphonie de la destinée. Ce fut chose faite lorsqu'en 1953 Henri Vernes créa Bob Morane, le désormais mythique "aventurier contre tout guerrier". Véritable phénomène de la littérature d'aventures, cette série culte (plus de 200 romans) a nourri les rêves et captivé l'imaginaire de générations d'enfants et d'adolescents fascinés, qui ont arpenté la jungle colombienne ou les forêts birmanes, à la poursuite d'ennemis aussi insaisissables que l'Ombre Jaune ou la mystérieuse Miss Ylang-Ylang. Mais il est une aventure qu'Henri Vernes, ce jeune homme de 94 ans, avait jusqu'ici tenue secrète, la plus authentique et la plus belle de toutes : la sienne (1).