Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer
6112493Pendant que ces ahuris discourent inlassablement sur le supposé ennemi russe désigné par Obama, et qu'on tergiverse en s'accommodant apparemment très bien de l'E.I., nous subissons la pire forme de guerre qui se puisse imaginer. Celle d'une invasion programmée, lente, constante irrépressible. Un rouleau compresseur qui nous arrive tout droit des pays musulmans et que rien ne semble pouvoir stopper. Surtout pas de la façon dont les gens qui ont à gérer le problème s'y prennent. Ou ils sont idiots au-delà de toute catégorie, ou ils sont complices de ce qui se passe! Il est grand temps que nous réagissions. C'est notre survie en tant que peuples européens qui est menacée.2015-05-15 07:15:08Claire Danaux112471Bruits de bottes! C'est commode pour Les USA, de résoudre leur crise par une guerre, dont leur sol n'aura pas à souffrir, enfin, ils l'espèrent ,ils comptent que Poutine n'utilisera pas l'arme nucléaire , ou ,n'en aura pas le temps, ne pas lui en laisser le temps signifie saturer l'Europe avec leurs armes tactiques (les dégâts collatéraux, ce sera nous , cette fois). J'ai toujours cru ce que disaient , les bouquins sur la guerre froide et la perversité de l'URSS ( les Américains n'étaient-ils pas les sauveurs de l'Europe,) Depuis Bush et les armes de destructions massive, ma fois vacille terriblement2015-05-15 06:13:45Chris Barthe112469c'est bien connu que les occidentaux, en particulier les américains, ne livrent pas de "guerre hybride"...2015-05-15 05:03:55jérôme d'hondt112467Qu'on arrête de nous vendre la guerre entre les Russes et l'Europe ... Les USA commettent autant de forfaitures au nom de la liberté Américaine que les Russes. Et de toute façon, économiquement les BRICS commencent à nous supplanter. Militairement, pendant qu'on a lutté contre la crise du Nasdaq Américain, des Subprimes Américains, ils ont modernisé leur armée. Les BRICs c'est aussi le double (le triple) des ogives nucléaires de l''Amérique. Sans compter l'aide sans condition que leur apporterait la Corée du Nord. Sans compter les potentiels de production de l'Afrique du Sud et de l'Iran. Des pays plus pauvres et même émergeant, avec moins de problème de vieillissement de leur population ... On joue à quoi là? Quels stratèges de M...2015-05-15 01:52:18Philippe Maesfranckx112465Je suis toujours étonné qu'après 15 ans d'occupation de l'Afghanistan par l'OTAN, 80% de la production mondiale d'héroïne provienne toujours d'Afghanistan ??? Pas vous ?2015-05-15 01:34:05Philippe Maesfranckx112421Il est vrai que le plus grand crime de la Russie post-soviétique est d'avoir placé ses frontières trop près de celles de pays membres de l'OTAN... dont celles des ex membres d'un Pacte de Varsovie qui se voulait uniquement défensif.2015-05-14 21:19:17Frédéric André3950912015-05-14 18:53:262015-05-14 18:54:35BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer

L'Otan et l'Union européenne, confrontées à une Russie jugée plus agressive et à la menace djihadiste, veulent améliorer leur coopération, notamment pour contrer les tactiques de "guerre hybride", ont annoncé jeudi deux responsables.

yes2015-05-14 18:53:00http://www.levif.be/actualite/international/face-a-la-guerre-hybride-l-otan-et-l-ue-veulent-davantage-cooperer/article-normal-395091.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/face-a-la-guerre-hybride-l-otan-et-l-ue-veulent-davantage-cooperer/article-normal-395091.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Face à la "guerre hybride", l'Otan et l'UE veulent davantage coopérer

"La guerre hybride combine différents types de menaces, y compris conventionnelles, de la subversion et des cyberattaques", a expliqué le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, à l'issue d'une réunion ministérielle à Antalya (sud-ouest de la Turquie).

L'Otan accuse la Russie d'avoir recours à des tactiques "hybrides" pour "déstabiliser l'Ukraine", combinant des moyens militaires classiques à des actions plus secrètes dans le domaine civil, comme des cyberattaques, de la propagande et de la désinformation, l'agitation de minorités, des coupures de gaz et des mesures de rétorsion économique.

L'annexion de la Crimée en mars 2014, où de "petits hommes verts" -en fait des membres des forces spéciales russes sans insigne- avaient occupé, dans la confusion générale, des lieux stratégiques, est souvent citée en exemple.

Mais ce concept peut aussi être utilisé pour décrire les activités du groupe jihadiste de l'Etat islamique en Irak, en Syrie et sur les réseaux sociaux.

"Ce qui est extrêmement important pour nous, c'est une coordination forte à tous niveaux", et "notamment en ce qui concerne le partage d'informations sur les nouvelles menaces auxquelles nous faisons face", a expliqué la haute représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini, invitée à cette réunion ministérielle.

L'UE et l'Otan ont 22 Etats membres en commun. "Nous avons demandé à nos équipes d'intensifier la coopération Otan-UE contre la guerre hybride" afin de "garantir que les stratégies que nous mettons au point sont complémentaires pour que nous puissions agir rapidement et de façon efficace si une menace de guerre hybride apparaissait contre l'un de nos membres", a dit M. Stoltenberg.

"A l'est (de l'Otan), nous avons une Russie plus agressive qui a utilisé la force pour modifier des frontières et intimider des voisins. Au sud, les troubles et l'extrémisme violent ont atteint des niveaux jamais vus dans les temps modernes", avait-il estimé plus tôt dans la journée.

Il a détaillé les réponses apportées par l'Alliance pour améliorer sa "défense collective", en renforçant sa présence à l'est et en mettant sur pied dès 2016 des brigades très réactives, dont certaines unités peuvent être déployées en 48 heures en cas de crise.

Pour l'Otan, il est impératif d'améliorer ses capacités de compréhension et d'évaluation en cas de tensions soudaines en son sein ou à ses frontières. Les canaux d'information dans la société civile et les contacts officiels de l'UE, qui facilite par exemple des pourparlers sur le gaz entre Kiev et Moscou, peuvent y contribuer, selon un diplomate.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlUEOTANguerre hybride