Grande-Synthe, l'autre "jungle" pire que Calais

Grande-Synthe, l'autre "jungle" pire que Calais

Dans un immense cloaque entouré de dizaines de tentes en triste état, Azad, un Irakien de 6 ans, s'amuse avec un ballon: il fait partie des quelque 2.600 migrants qui vont passer Noël dans des conditions indignes au camp de Grande-Synthe, dans le nord de la France, d'où ils devraient toutefois déménager en janvier.12 réactions