Gouvernement "papillon" : le plus dur reste à faire

Gouvernement "papillon" : le plus dur reste à faire

Les éditorialistes flamands et francophones se montraient soulagés, mais pas euphoriques dans leurs commentaires de mardi au sujet de la mise en place du gouvernement Di Rupo Ier. Après 541 jours de crise, les éditoriaux rappellent quasiment tous que la nouvelle équipe gouvernementale devra relever d'importants défis.