La "normalisation" de Donald Trump ou la "Trumpisation" de la réalité

La "normalisation" de Donald Trump ou la "Trumpisation" de la réalité

Juste après l'élection de Donald Trump, les médias américains ont surtout été le théâtre de discussions autour de la "normalisation" et la "jamais-normalisation" du président. La "normalisation" semble l'emporter, et Trump crée une nouvelle réalité.

"Au-delà de l'idéologie, c'est davantage le mode de gouvernance de Trump qui peut être redouté"

"Au-delà de l'idéologie, c'est davantage le mode de gouvernance de Trump qui peut être redouté"

Gérald Papy - L'investiture de Donald Trump vient mettre un terme à la Présidence de Barack Obama, dont on ne pourra réellement mesurer les impacts qu'avec du recul, même si celle-ci laisse un goût d'inachevé. Quant au milliardaire américain, il inquiète. Tant sur le fond que sur la forme, mais aussi sur son mode de gouvernance, où se mêleraient amateurisme, simplisme et conflits d'intérêts.

Trump a choisi son ministre de la Justice et le chef de la CIA

Trump a choisi son ministre de la Justice et le chef de la CIA

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a décidé de confier le ministère de la Justice au sénateur Jeff Sessions, et a également choisi le patron de l'agence de renseignements CIA ainsi que son conseiller à la sécurité nationale, ont rapporté vendredi des médias américains.

Clinton comptabilise entre 600 000 et 800 000 voix de plus que Trump

Clinton comptabilise entre 600 000 et 800 000 voix de plus que Trump

Le comptage des voix de l'élection présidentielle américaine n'est toujours pas terminé. D'après une analyse, Hillary Clinton a près de 800 000 voix de plus que Donald Trump. Cette avance pourrait se chiffrer à 1 million de voix et même atteindre les 2 millions.

"Donald Trump semble penser comme Jean-Luc Dehaene"

"Donald Trump semble penser comme Jean-Luc Dehaene"

Pour Tanguy de Wilde, professeur de géopolitique, le président Trump pourrait bien tourner le dos aux promesses du candidat Trump. " Ses futurs conseillers lui diront qu'un retrait des Etats-Unis de la scène internationale serait un facteur très déstabilisant, y compris pour le pays. "

Election américaine : les lobbies ont quitté l'arrière-boutique

Election américaine : les lobbies ont quitté l'arrière-boutique

Le lobby a toujours fait partie intégrante de la politique américaine. C'est une décision que les Pères fondateurs avaient déjà prise ensemble. Le fonctionnement des lobbies a pourtant évolué sensiblement depuis, son importance s'est renforcée au cours des dix dernières années.

La débâcle dont on ne parle pas: la politique d'Obama au Moyen-Orient

La débâcle dont on ne parle pas: la politique d'Obama au Moyen-Orient

À la grande frustration du ministre des Affaires étrangères, John Kerry, et de l'ancien directeur du FBI David Petraeus, les États-Unis ne parviennent à rien en Syrie, pas même à sauver des vies. "Churchill aurait-il pensé à une autre solution ?" se demande le président Obama.