Attaque Gare Centrale: l'auteur n'était pas radicalisé, selon ses proches

Attaque Gare Centrale: l'auteur n'était pas radicalisé, selon ses proches

La famille de Oussama Zariouh, l'homme qui a essayé mardi de faire exploser une valise dans la gare de Bruxelles-Central avant d'être abattu par des militaires, ne veut pas croire que celui-ci s'apprêtait à perpétrer un attentat. Son père et sa soeur, qui vivent à Nador au Maroc, ont accordé un entretien à la VRT.

Attaque Gare Centrale: le suspect avait des sympathies pour l'EI

Attaque Gare Centrale: le suspect avait des sympathies pour l'EI

Certains indices semblent démontrer que l'auteur de la tentative d'attentat perpétrée mardi soir à la gare Centrale de Bruxelles avait des sympathies pour l'organisation terroriste Etat islamique, indique le parquet fédéral dans un communiqué.

Attaque sur la Gare Centrale : ce que l'on sait

Attaque sur la Gare Centrale : ce que l'on sait

La Gare Centrale de Bruxelles a échappé de peu à une attaque à la bombe mardi soir. Les militaires présents sont directement intervenus en tuant l'assaillant. Cet homme de 36 ans, habitant de Molenbeek, était connu de la police. Voici ce que l'on sait sur ces évènements.

Explosion à la Gare Centrale

Explosion à la Gare Centrale

Une explosion apparemment criminelle a eu lieu mardi soir dans la Gare Centrale de Bruxelles et l'auteur présumé a été "abattu", a indiqué le parquet de Bruxelles, sans préciser l'état de santé de la victime.

Bus, trams et métros gratuits la nuit du Nouvel An

Bus, trams et métros gratuits la nuit du Nouvel An

En Wallonie, l'ensemble du réseau TEC sera gratuit toute la journée du 31 décembre et le 1er janvier jusqu'à 09h00 du matin, annonce la société dans un communiqué. Cette gratuité sera d'application sur les lignes régulières, le réseau de nuit Noctambus n'étant pas déployé cette année.

Scooters en libre-service à Bruxelles

Scooters en libre-service à Bruxelles

Début octobre, 25 scooters électriques seront disponibles en libre-service à Bruxelles. Ils s'allument et s'éteignent sans clé ni badge, simplement avec un smartphone. Ils seront testés pendant six mois avant un déploiement plus important.