Frédéric Flamand : "La schizophrénie entre francophones et Flamands est un gâchis"

Frédéric Flamand : "La schizophrénie entre francophones et Flamands est un gâchis"

Il a quitté les brumes du Nord il y a huit ans pour prendre la tête du Ballet national de Marseille (BNM). Alors, forcément, à l'heure où cette ville rebelle s'installe dans son fauteuil de Capitale européenne de la culture, Frédéric Flamand, 67 ans, a des choses à dire. Le chorégraphe belge, visionnaire dans l'univers de la danse contemporaine, lui qui n'a de cesse d'interroger le corps dans son rapport à la vie urbaine et ses grandes transformations, en est convaincu : après 2013, la cité phocéenne ne sera plus la même. Il regarde aussi dans le rétroviseur, dressant des ponts entre le Nord et le Sud, entre Bruxelles, Charleroi et Marseille, villes de cette Europe à laquelle il se sent si intimement appartenir.