Menace d'actions durant l'été à la SNCB

Menace d'actions durant l'été à la SNCB

La CGSP Cheminots a menacé lundi d'organiser des actions durant l'été pour protester contre le projet de loi du gouvernement fédéral de mettre en place un service minimum sur le rail.

La SNCB pourra bientôt infliger des amendes administratives

La SNCB pourra bientôt infliger des amendes administratives

La SNCB et Infrabel pourront infliger bientôt des amendes administratives. Le conseil des ministres a donné son feu vert vendredi à un projet de loi du ministre de la Mobilité, François Bellot, qui veut alléger la procédure actuelle.

Pas encore de service minimum sur le rail à la rentrée

Pas encore de service minimum sur le rail à la rentrée

Seuls entre 0,5% et 15% des cheminots ont débrayé lors des mouvements de grève de mai 2016, a souligné mercredi sur la Première (RTBF) le ministre de la Mobilité François Bellot (MR), au sujet du service minimum sur le rail. "Je ne compte pas passer en force. S'il n'y a pas trop de remarques du Conseil d'Etat, le texte sera déposé vers le 25 juin", a-t-il précisé.

L'audit qui accuse Belgocontrol

L'audit qui accuse Belgocontrol

L'audit commandé le 13 octobre 2016 par le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR), afin de s'assurer que Belgocontrol avait respecté les règles de sécurité en vigueur dans l'utilisation des pistes de l'aéroport de Bruxelles National entre le 2 et le 10 octobre dernier est enfin terminé. Conclusion : Belgocontrol est en défaut dans 8 tranches horaires analysées sur 15.

Approbation du projet de loi organisant un service minimum sur le rail

Approbation du projet de loi organisant un service minimum sur le rail

Le conseil des ministres a approuvé vendredi, en première lecture et par voie électronique, le projet de loi visant à organiser un service minimum sur le rail en cas de grève, a indiqué le cabinet du Premier ministre Charles Michel.

SNCB: Les cheminots obligés de prévoir leur participation à une grève 4 jours avant

SNCB: Les cheminots obligés de prévoir leur participation à une grève 4 jours avant

Selon un projet de loi du ministre de la Mobilité François Bellot (MR), il serait exigé des cheminots de faire connaitre leur choix de participer ou non à une action de grogne syndicale, 4 jours ouvrables avant la date de la grève prévue, écrivent vendredi les journaux L'Echo, la Dernière Heure, De Morgen, Het Laatste Nieuws et De Tijd. Ce texte, qui devra garantir un service minimum à la SNCB, arrivera dans les prochaines semaines sur la table du gouvernement.

L'aéroport de Charleroi bientôt relié au réseau ferroviaire?

L'aéroport de Charleroi bientôt relié au réseau ferroviaire?

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, envisage avec la direction de l'aéroport de Charleroi (BSCA) la création d'un arrêt à Ransart sur la ligne ferroviaire Charleroi-Ottignies pour connecter l'aéroport à Bruxelles, a-t-il indiqué mardi dans un communiqué.

RER : Ben Weyts fait dans la nuance

RER : Ben Weyts fait dans la nuance

Il n'y a pas encore eu de concertation entre le ministre fédéral de la mobilité François Bellot (MR) et le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) au sujet du milliard d'euros supplémentaire que le gouvernement fédéral va emprunter pour achever le Réseau Express Régional depuis et vers Bruxelles, a affirmé jeudi le ministre N-VA, interrogé au parlement flamand. Selon le ministre, il n'y a par ailleurs pas d'accord avec Infrabel sur le financement.

Deux-tiers des tickets de trains contrôlés

Deux-tiers des tickets de trains contrôlés

Durant le printemps 2016, 66,6% des passagers de trains ont été contrôlés afin de savoir s'ils possédaient un titre de transport valide. Il s'agit d'un résultat inférieur au printemps 2015 lorsque près de 72% des passagers avaient été contrôlés, a-t-on appris dans une réponse du ministre de la Mobilité François Bellot à une question parlementaire de Caroline Cassart-Mailleux.

Près de deux milliards dépensés pour un RER pas encore fini

Près de deux milliards dépensés pour un RER pas encore fini

La facture totale des travaux du RER devrait atteindre quelque 3 milliards d'euros, soit encore un milliard de plus. Le montant prévu initialement s'élevait à 1,612 milliard d'euros. Le ministre de la Mobilité souhaite que la poursuite des chantiers du RER se fasse par "tronçons" pour bénéficier au plus vite de chaque avancée. Pas inutile, lorsqu'on sait que la fin hypothétique du RER n'est pas prévue avant dix ans.