Les travailleurs engagés en Flandre resteront soumis à l'exigence d'exclusivité linguistique

Les travailleurs engagés en Flandre resteront soumis à l'exigence d'exclusivité linguistique

Mais les conséquences de l'arrêt Anton Las sur les contrats de travail à caractère transfrontalier sont plus larges : désormais, une société ayant son siège d'exploitation à Waregem, par exemple, dont le directeur connaît le roumain et employant à titre temporaire des ouvriers agricoles roumains pourrait désormais conclure les contrats de travail dans cette langue.