La bronca des "germanos"

La bronca des "germanos"

Eupen contrarie et défie Namur, hausse le ton jusqu'à Bruxelles. Les autorités fédérales et wallonnes sont priées de prendre bonne note du message que leur adresse solennellement le pouvoir germanophone : " L'allemand en Belgique, ça se respecte !" 16 réactions