Budget : entretiens bilatéraux au programme d'Elio Di Rupo

Budget : entretiens bilatéraux au programme d'Elio Di Rupo

Le Comité restreint a interrompu ses travaux budgétaires vers 22 heures mercredi soir. Les discussions n'auraient guère progressé selon les informations recueillies après la réunion. Le Premier ministre Elio Di Rupo aura demain jeudi une série d'entretiens bilatéraux avec les vice-Premiers ministres pour voir comment sortir du blocage actuel. Le Comité restreint se réunira à nouveau à 19 heures.



François Morel : "J'aime bien être d'accord avec moi"

François Morel : "J'aime bien être d'accord avec moi"

Acteur, humoriste, chanteur... François Morel est devenu un personnage culte pour toute une génération après sa participation à l'émission de Canal+ Les Deschiens, de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff. Depuis ce succès, le répertoire de François Morel s'est encore étoffé. Il a entamé une carrière de chanteur avec son spectacle Collection particulière ; il a joué dans plusieurs films grand public (La Nouvelle Guerre des boutons, de Christophe Barratier) ou plus intimistes (Gainsbourg, vie héroïque, de Joann Sfar, HH, Hitler à Hollywood du Belge Frédéric Sojcher) et il a triomphé ce printemps dans la pièce de Molière Le Bourgeois Gentilhomme, au théâtre de la Porte-Saint-Martin, à Paris. Le goût des mots, le goût des autres, François Morel l'exerce aussi à la radio sur France Inter tous les vendredis, en compagnie de l'humoriste Sophia Aram. François Hollande et Valérie Trierweiler l'ont appris à leurs dépens lors d'une récente chronique sur la fameuse "affaire du tweet"...


Nicolas Colsaerts : "Je ne joue pas au golf pour l'argent"

Nicolas Colsaerts : "Je ne joue pas au golf pour l'argent"

En interview, Nicolas Colsaerts préfère le "nous" au "je". Une façon de remercier ceux qui lui permettent d'être aujourd'hui un des meilleurs golfeurs au monde (64e place) et de participer demain peut-être aux plus grands tournois. Loin des clichés sur un sport individualiste réservé à une élite, le Bruxellois parle de sa passion précoce : à 6 ans, il tenait son premier club ; à 12, il savait qu'il en ferait son métier. Et n'élude pas la descente aux enfers qu'il a connue quand il fut, à 18 ans, le deuxième plus jeune joueur professionnel de l'histoire. Pas superficiel, Nicolas Colsaerts évoque avec sérénité l'argent, le dopage, la pression médiatique et la valeur d'exemple qu'il véhicule, succès aidant, auprès des jeunes et au bénéfice de la Belgique. Pas de problème, Nicolas Colsaerts est "fier d'être belge".


Etienne de Callataÿ : "On doit changer de roue tout en roulant"

Etienne de Callataÿ : "On doit changer de roue tout en roulant"

Apprécié pour son sens pédagogique, Etienne de Callataÿ est un économiste - il n'avait pas vu venir la crise de 2008 et l'avait confessé dans un livre -, pas un financier pur et dur. Régulièrement, il distribue les bonnes et les mauvaises notes aux acteurs de la société selon des critères de jugement argumentés. Tout en assumant ses partis pris. Il ménage les socialistes Di Rupo et la ministre SP.A de l'Emploi De Coninck, accable le libéral Verhofstadt et s'attaque aux tabous syndicaux, comme l'indexation automatique des salaires. Pour sortir de la crise, il mise sur le modèle allemand ("les jobs à 2 euros valent mieux que pas de job") et souhaiterait administrer des réformes en profondeur à la Belgique sur le plan fiscal et social. Professeur à ses heures, y compris à la Faculté économique et sociale de la deuxième chance (Fopes/UCL/MOC), voici sa leçon.