Les "nouvelles conquêtes" d'Elio Di Rupo

Les "nouvelles conquêtes" d'Elio Di Rupo

Le président du PS, Elio Di Rupo, avance dans un livre de nombreuses propositions pour donner un "nouvel horizon à la gauche". "Nouvelles conquêtes" détaille celles-ci à l'heure où les socialistes francophones entament la dernière ligne droite de leur "chantier des idées".

Dans le casting du MR, les "stars" montoises ont été boudées

Dans le casting du MR, les "stars" montoises ont été boudées

Qu'il est loin, le lustre de cette ville de Mons capitale culturelle de l'Europe. Ne parlons même pas d'Elio Di Rupo, bourgmestre-monarque dont le parti a été exclu du pouvoir wallon. Dans le casting du MR, pourtant pléthorique (onze ministres !), les nombreux postes ont été décernés en passant à côté de deux stars de la cité du Doudou.

"Les Wallons deviennent libéraux"

"Les Wallons deviennent libéraux"

Luc Van Der Kelen - "Une nouvelle unité de centre-droit prend de l'ampleur dans le pays et la Belgique semble à nouveau avoir un Premier ministre fort", écrit Luc Van Der Kelen du mouvement B Plus.

André Flahaut passe aux aveux

André Flahaut passe aux aveux

César Botero González - André Flahaut: "Si Elio Di Rupo part, il n'y a plus de parti!". Il se trompe et les militants apprécieront. Lorsqu'il n'y a plus de parti parce que son président part, le parti n'est pas un parti, c'est une bande des thuriféraires se trémoussant au va-et-vient de leurs encensoirs. Mais le PS, dans sa grande majorité, n'est pas de cet acabit, c'est toute autre chose.

Budget: "Un pas de géant... en arrière", dénonce le PS

Budget: "Un pas de géant... en arrière", dénonce le PS

La cheffe de groupe PS au Parlement fédéral, Laurette Onkelinx, reconnaît que l'accord budgétaire trouvé par le gouvernement fédéral contient "indubitablement" des réformes, mais que celles-ci constituent "un pas de géant... en arrière".

Di Rupo plaide pour "une Belgique qui s'occupe vraiment des préoccupations des citoyens"

Di Rupo plaide pour "une Belgique qui s'occupe vraiment des préoccupations des citoyens"

Le président du PS, Elio Di Rupo, a insisté sur la nécessité de concentrer le travail politique sur "des actions répondant aux priorités quotidiennes des citoyens". M. Di Rupo s'est exprimé ainsi dans le contexte à la fois de la crise politique intra-francophone, et de la diffusion des premiers éléments d'informations relatifs au budget fédéral pour les années 2018 et 2019.

André Flahaut: "Si Elio Di Rupo part, il n'y a plus de parti!"

André Flahaut: "Si Elio Di Rupo part, il n'y a plus de parti!"

"Si Elio Di Rupo part, il n'y a plus de parti!", estime le ministre PS du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles André Flahaut, dans un entretien publié par Sudpresse. Alors que le président des socialistes a parfois été remis en question, dans la crise qui ébranle le PS actuellement à la suite des différents scandales de gouvernance et de l'appel du cdH à former d'autres majorités côté francophone, l'ancien ministre fédéral de la Défense s'affiche en soutien solide du bourgmestre de Mons.

"Je crois que nous allons vers le chaos"

"Je crois que nous allons vers le chaos"

"Je crois que nous allons vers le chaos", affirme samedi le ministre-président wallon, Paul Magnette (PS) dans un entretien accordé au Soir, et pour lequelle il pose devant une étagère vide et une pile de cartons dans son bureau de l'Elysette à Namur.

Place nette chez Publifin/Nethys ?

Place nette chez Publifin/Nethys ?

L'actionnaire majoritaire, la Province de Liège, est au pied du mur : il lui est recommandé de virer le management actuel de Publifin/Nethys et de récupérer Resa, la vache à lait du groupe.

Magnette, la conspiration en marche

Magnette, la conspiration en marche

En rupture avec les députés-bourgmestres socialistes, en froid avec un Elio Di Rupo que l'on dit sur le départ, acclamé par la jeunesse militante, Paul Magnette s'organise. Pour quitter la politique, pour prendre un parti qui lui est promis, ou pour en fonder un nouveau ? Il se pose la question.

La fédération socialiste de Charleroi souhaite appliquer le décumul intégral

La fédération socialiste de Charleroi souhaite appliquer le décumul intégral

La fédération socialiste de Charleroi souhaite appliquer le décumul intégral des mandats entre les fonctions de bourgmestre/échevin/président de CPAS et parlementaire. Elle convoque un nouveau congrès de fédération début septembre, a-t-elle fait savoir mardi à l'agence BELGA. La fédération de Charleroi devance de la sorte le congrès du 24 septembre convoqué dimanche par le PS.

Elio Di Rupo: "Peut-être Lutgen s'interroge-t-il sur la pertinence de son parti aujourd'hui"

Elio Di Rupo: "Peut-être Lutgen s'interroge-t-il sur la pertinence de son parti aujourd'hui"

"Je n'exclus pas que M. Lutgen se demande si son parti a encore aujourd'hui une pertinence dans le paysage politique francophone", a indiqué dimanche le président du PS Elio Di Rupo, revenant sur la décision du cdH de ne plus gouverner avec le parti socialiste dans les majorités régionales et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le parti socialiste s'est prononcé en faveur du décumul des rémunérations

Le parti socialiste s'est prononcé en faveur du décumul des rémunérations

Le parti socialiste s'est prononcé dimanche, avec 52% des voix de ses militants, en faveur d'un décumul des rémunérations de ses mandataires, une décision accueillie sous les huées et quelques quolibets par de nombreux militants favorables au décumul intégral des mandats de parlementaire et de bourgmestre, échevin ou président de CPAS.

Elio Di Rupo en appelle à l'unité du parti socialiste

Elio Di Rupo en appelle à l'unité du parti socialiste

Le président du parti socialiste Elio Di Rupo en a appelé dimanche à l'unité du parti lors d'un congrès statutaire extraordinaire et invité à confirmer les nouvelles règles de décumul adoptées par les différentes fédérations du parti après les affaires qui ont secoué certaines d'entre elles.

Week-end agité entre partis et potentiellement orageux dimanche au PS

Week-end agité entre partis et potentiellement orageux dimanche au PS

Aucune nouvelle rencontre formelle entre les principaux protagonistes de la crise politique francophone n'est prévue pour ce week-end, qui devrait cependant être très nourri en contacts informels entre partis ainsi qu'en analyses internes aux formations politiques. Le PS, frappé d'exclusive par le cdH depuis le 19 juin, mène dimanche et sous haute tension un important congrès statutaire.

Olivier Maingain : "La Belgique sera fédérale ou ne sera pas"

Olivier Maingain : "La Belgique sera fédérale ou ne sera pas"

Olivier Maingain est de retour. Suite à la manoeuvre du président du cdH, son parti est devenu incontournable à Bruxelles. Et Maingain n'a pas l'intention de passer rapidement un nouvel accord gouvernemental. "Celui qui retire la prise doit en accepter les conséquences"