Fraude à la domiciliation, pour un durcissement des sanctions

Fraude à la domiciliation, pour un durcissement des sanctions

On ne rigole plus avec la fraude à la domiciliation, c'est pourquoi la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) souhaite alourdir les sanctions à l'encontre des personnes recourant à de fausses domiciliations et organiser des contrôles plus rigoureux, révèlent samedi les quotidiens L'Echo et De Tijd.