Lettre ouverte d'une universitaire au chômage

Lettre ouverte d'une universitaire au chômage

Marie Laoureux - Voltaire disait " Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin ". Aujourd'hui cette phrase semble prendre tout son sens pour beaucoup d'entre nous. Nous, les jeunes diplômés qui avons, au bout de cinq longues, laborieuses et coûteuses années, fini par décrocher le diplôme, le Graal, avec mention "distinction" ou "grande distinction". Nous qui avons rêvé d'un boulot utile, d'un salaire correct et des projets qui vont avec.30 réactions