Quels sont les nouveaux mots du Larousse ?

Quels sont les nouveaux mots du Larousse ?

150 nouveaux noms communs se sont ajoutés à la nouvelle édition du Petit Larousse 2017. Cette année, l'accent est mis sur les anglicismes mais aussi sur le vocabulaire gastronomique et technologique. Découvrez quels sont les nouveaux venus.


Comment naissent les mots nouveaux?

Comment naissent les mots nouveaux?

C'est un chiffre presque incroyable. "Près de la moitié du lexique français général, évalué à 60 000 mots, a été renouvelé depuis un demi-siècle !" assure Xavier North, le délégué général à la langue française et aux langues de France. Mais comment naissent donc ces nouveaux mots?1 réactions


Le vapoteur et le hipster font leur entrée dans le dico

Le vapoteur et le hipster font leur entrée dans le dico

De centaine de nouveaux mots et de personnalités font leur entrée dans les éditions 2015 du Petit Robert et de son concurrent Le Larousse. Petite sélection de ces néo-arrivants issus des médias, des sciences, des technologies, de la littérature ou tout simplement de la vie quotidienne.


Frigolite, flashmob, haschtag et botoxé, les nouveaux venus dans le Petit Larousse

Frigolite, flashmob, haschtag et botoxé, les nouveaux venus dans le Petit Larousse

"Frigolite", "parc à conteneurs" ou encore "collège communal" figurent parmi les belgicismes à intégrer la version 2014 du Petit Larousse illustré, qui sortira le 6 juin en librairies. Ils prendront ainsi place aux côtés de quelque 150 mots, sens et expressions enrichissent cette année les colonnes du dictionnaire français. On y retrouve notamment "botoxé", "flashmob", "haschtag", "googliser" ou "speed dating".


Les "bombasses" en "font des caisses" dans le dictionnaire

Les "bombasses" en "font des caisses" dans le dictionnaire

Le Petit Robert 2014 accueille les "bombasses", "décomplexées, "cheloues" ou "low cost" qui en "font des caisses", autant de mots et expressions de la vie quotidienne, nouveaux venus dans ce millésime, ouvert également à la "bien-pensance" et aux "graffeurs".