Au coeur des services secrets de Daech

Au coeur des services secrets de Daech

L'organisation djihadiste possède ses propres unités de renseignement. Ce sont elles qui ont planifié les attentats menés en France et Belgique en 2015 et en 2016. Enquête sur un corps d'élite toujours menaçant.

Didier Reynders est arrivé en Irak

Didier Reynders est arrivé en Irak

Les ministres des Affaires étrangères du Benelux (Didier Reynders, le Néerlandais Bert Koenders et le Luxembourgeois Jean Asselborn) ont atterri samedi soir dans la capitale irakienne Bagdad, à bord d'un C-130 belge qui a décollé depuis la capitale jordanienne Amman.

Les ministres des Affaires étrangères du Benelux sont arrivés en Irak

Les ministres des Affaires étrangères du Benelux sont arrivés en Irak

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a atterri samedi soir dans la capitale irakienne Bagdad, avec ses homologues néerlandais et luxembourgeois Bert Koenders et Jean Asselborn, à bord d'un C-130 belge qui a décollé depuis la capitale jordanienne Amman.

Aux portes de Mossoul, la 9e division irakienne défie les jihadistes

Aux portes de Mossoul, la 9e division irakienne défie les jihadistes

"Je vise à la tête car les jihadistes ont souvent un gilet pare-balles, mais ils ne mettent pas de casque": Ahmed Thaer Jassem, tireur d'élite de la 9e division irakienne au tableau de chasse bien rempli, a désormais Mossoul dans sa ligne de mire.

"Je refuse que, demain, les photographies du massacre des Yézidis ornent les salles d'un musée"

"Je refuse que, demain, les photographies du massacre des Yézidis ornent les salles d'un musée"

L'offensive irakienne contre Mossoul nous remémore que la progression de Daech à l'été 2014 s'accompagna du génocide de la population kurdophone des yézidis. Le père Patrick Desbois retrace ce martyre dans La Fabrique des terroristes. Il sait de quoi il parle : c'est lui qui documenta la "Shoah par balles" perpétrée en Ukraine de 1941 à 1944.

Une dizaine de personnes veulent revenir de Syrie

Une dizaine de personnes veulent revenir de Syrie

Une dizaine de personnes se trouvant en Syrie veulent revenir en Belgique, a indiqué mercredi le directeur de l'Organe de Coordination de l'Analyse de la Menace (OCAM), Paul Van Tigchelt, devant la commission d'enquête sur les attentats du 22 mars. Il s'agit essentiellement de femmes.

Terrorisme: le rôle mortel des femmes

Terrorisme: le rôle mortel des femmes

Longtemps cantonnées, dans les réseaux jihadistes, aux rôles de supportrices, de soutien, voire d'inspiratrices, les femmes jouent de plus en plus des rôles actifs, au point d'avoir tenté de faire sauter une voiture au coeur de Paris.

"L'intervention saoudienne au Yémen, un remède pire que le mal"

"L'intervention saoudienne au Yémen, un remède pire que le mal"

L'intensification récente des combats au Yémen a contraint Médecins sans frontières d'évacuer une partie de son personnel. L'universitaire François Burgat analyse les ressorts d'une guerre reléguée dans l'ombre par le conflit syrien.

La frontière syrienne doit être "nettoyée" de l'EI, affirme la Turquie

La frontière syrienne doit être "nettoyée" de l'EI, affirme la Turquie

La frontière de la Turquie avec la Syrie doit être entièrement "nettoyée" du groupe de l'Etat islamique (EI), a affirmé lundi le chef de la diplomatie turque après un attentant sanglant sur le sol turc, commis probablement, selon Ankara, par le mouvement djihadiste.

"La modernité est chrétienne"

"La modernité est chrétienne"

Philippe D'Irbarne, le sociologue français spécialiste de l'influence des cultures sur les organisations publie Chrétien et moderne. Il y explique pourquoi, selon lui, la modernité a eu plus de facilité à se développer dans l'univers chrétien que dans le monde musulman, qui privilégie d'autres valeurs.

Libye: premières frappes américaines contre l'EI à Syrte

Libye: premières frappes américaines contre l'EI à Syrte

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir mené leurs premières frappes contre le groupe Etat islamique (EI) dans son bastion de Syrte, en Libye, précisant que ces raids avaient été conduits à la demande du gouvernement d'union libyen et qu'il n'y aura aucun soldat américain au sol.