Un Belge sur cinq ne veut pas que son enfant ait un partenaire de couleur

Un Belge sur cinq ne veut pas que son enfant ait un partenaire de couleur

Une personne sur cinq trouverait dérangeant que son enfant forme une couple avec un(e) partenaire de couleur, ressort-il d'un sondage d'Unia (ex-Centre interfédéral pour l'égalité des chances) réalisé à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale ce 21 mars. Une campagne à destination des jeunes est également lancée.27 réactions