Une présence militaire belge "symbolique mais utile" en Corée du sud?

Une présence militaire belge "symbolique mais utile" en Corée du sud?

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a rencontré lundi à Séoul, en marge de la mission économique princière, le commandant en chef des forces américaines en Corée du sud, le général Vincent K. Brooks. Il a évoqué avec lui la possibilité d'une participation belge "symbolique mais utile" à certains exercices américano-onusiens dans la péninsule, pour améliorer le renseignement militaire belge sur le conflit et pousser la voie du dialogue.

Le Yémen plonge dans le chaos

Le Yémen plonge dans le chaos

Le Yémen est un pays qui s'effondre en raison de la guerre, de la famine et d'une épidémie meurtrière de choléra, a dénoncé mardi le chef des opérations humanitaires de l'ONU.

Corée du Nord: le Conseil de sécurité se réunira en urgence mardi

Corée du Nord: le Conseil de sécurité se réunira en urgence mardi

Le Conseil de sécurité va se réunir d'urgence mardi sur la Corée du Nord, qui a procédé dimanche à un nouvel essai de missile, dernier en date d'une série de tirs qui ont suscité des condamnations internationales et la menace d'un durcissement des sanctions contre Pyongyang.

La Corée du Nord teste un nouveau missile

La Corée du Nord teste un nouveau missile

La Corée du Nord a affirmé lundi avoir testé avec succès un nouveau type de missile, un engin doté selon les experts d'une portée sans précédent, susceptible d'atteindre les bases américaines du Pacifique.

Missile nord-coréen: "Augmenter les efforts pour réduire les tensions", estime Reynders

Missile nord-coréen: "Augmenter les efforts pour réduire les tensions", estime Reynders

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a appelé dimanche la communauté internationale à "augmenter ses efforts pour réduire les tensions" dans la péninsule coréenne, où la Corée du Nord a procédé à un nouveau lancement de missiles balistiques. La Belgique mènera le mois prochain une mission économique princière avec les trois Régions en Corée du Sud.

Trump veut des sanctions de l'ONU "plus fortes" contre la Corée du Nord

Trump veut des sanctions de l'ONU "plus fortes" contre la Corée du Nord

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit être prêt à imposer de nouvelles sanctions "plus fortes" à l'encontre de la Corée du Nord, a estimé lundi le président américain Donald Trump sur fond de tensions en raison des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Attaque chimique en Syrie: la Russie pose un 8e veto à l'ONU

Attaque chimique en Syrie: la Russie pose un 8e veto à l'ONU

La Russie a posé mercredi son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité sur l'attaque chimique présumée en Syrie imputée au régime de Bachar al-Assad, bloquant pour la huitième fois toute action de l'ONU contre son allié syrien.

Enquête sur l'attaque chimique en Syrie: vote mercredi du Conseil de sécurité

Enquête sur l'attaque chimique en Syrie: vote mercredi du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit voter mercredi sur un projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l'attaque chimique qu'il est accusé d'avoir menée sur une localité rebelle le 4 avril, ont indiqué mardi soir des diplomates américains.

Attaque américaine en Syrie: Ce que l'on sait

Attaque américaine en Syrie: Ce que l'on sait

Les États-Unis ont bombardé une base aérienne en Syrie en riposte à une attaque chimique présumée imputée au "dictateur Bachar al-Assad", le président américain exhortant les "nations civilisées" à faire cesser le carnage. La Russie met en garde les États-Unis et les réactions sont nombreuses. Le point sur la question.

Nouvelles réactions indignées à l'attaque "chimique" en Syrie

Nouvelles réactions indignées à l'attaque "chimique" en Syrie

L'attaque chimique présumée en Syrie continuait de susciter l'indignation mercredi, dont celle de Donald Trump qui y a vu "un affront pour l'humanité", sur fond de nouveau bras de fer à l'ONU entre Occidentaux et Russes.

Bras de fer à l'ONU après l'"attaque chimique" en Syrie

Bras de fer à l'ONU après l'"attaque chimique" en Syrie

La Russie s'oppose de nouveau aux pays occidentaux sur le dossier syrien à l'occasion d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à l'attaque chimique présumée ayant fait 72 morts la veille en Syrie. Moscou a jugé "inacceptable" en l'état le projet de résolution présenté par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni condamnant l'attaque de mardi.