"Il faut mettre fin à l'idolâtrie de la limitation des dépenses publiques"

"Il faut mettre fin à l'idolâtrie de la limitation des dépenses publiques"

Dans le contexte de la menace terroriste, le président du parlement bruxellois Charles Picqué (PS) a plaidé jeudi soir pour que l'on mette un terme "à l'idolâtrie de la limitation des dépenses publiques" et que l'on réinvestisse dans le renseignement et dans la police, après la baisse de 2% de la dotation aux zones de police par l'actuel gouvernement.11 réactions