Macron défend sa loi antiterroriste devant la CEDH

Macron défend sa loi antiterroriste devant la CEDH

Le président français Emmanuel Macron a défendu mardi devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) la loi antiterroriste qui prend mercredi le relais de l'état d'urgence, affirmant qu'elle "protège (les) concitoyens mais aussi les droits de l'Homme".

L'opposant russe Navalny inéligible jusqu'en 2028

L'opposant russe Navalny inéligible jusqu'en 2028

La commission électorale russe a averti mardi l'opposant Alexeï Navalny qu'il ne serait éligible qu'à partir de 2028 à cause de son passé judiciaire, douchant encore ses espoirs de défier Vladimir Poutine à la présidentielle de mars prochain.

"L'arrestation et la détention des ressortissants soudanais sont illégales"

"L'arrestation et la détention des ressortissants soudanais sont illégales"

Carte blanche - Suite à une "opération de nettoyage" dans le parc Maximilien à Bruxelles, 138 personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles 100 Soudanais. Les migrants arrêtés ont été mis en détention après s'être vus délivrer un ordre de quitter le territoire.

La CEDH fustige les "préjugés" sexistes des magistrats portugais

La CEDH fustige les "préjugés" sexistes des magistrats portugais

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a épinglé les "préjugés" sexistes des magistrats portugais et ordonné de dédommager une femme victime d'un accident médical ayant affecté sa sexualité, dont les indemnités avaient été réduites par la justice au motif que la sexualité féminine aurait peu d'importance au-delà de 50 ans.

L'interdiction belge du niqab ne viole pas les droits fondamentaux

L'interdiction belge du niqab ne viole pas les droits fondamentaux

L'interdiction du niqab, telle qu'appliquée en Belgique - et particulièrement aussi dans la commune de Dison (Verviers) - ne viole pas le droit au respect de la vie privée et aux convictions religieuses, a estimé mardi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), basée à Strasbourg.

Massacre de Beslan: la Russie condamnée pour défaillances

Massacre de Beslan: la Russie condamnée pour défaillances

La Russie aurait pu prévenir l'attaque meurtrière de Beslan en 2004 et a fait preuve de graves défaillances dans la gestion de la prise d'otages, a jugé jeudi la Cour européenne des droits de l'Homme, une décision qualifiée d'"inadmissible" par Moscou.