Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

Des majorités différentes gouvernent les deux Régions depuis cet été. Attention, danger pour les francophones ? Au-delà des considérations politiciennes, un enjeu crucial. Et une division plus profonde qu'il n'y paraît.

Le vieil accent PSC de Benoît Lutgen

Le vieil accent PSC de Benoît Lutgen

A chacun son tic de langage. Derrière le désormais célèbre " en même temps " d'Emmanuel Macron était censé se cacher un projet novateur. Sous le sempiternel " quelque part " de Benoît Lutgen perce un idéal. Celui du bon vieux PSC des familles.

Le PS veut remettre à bas les calotins du CDH

Le PS veut remettre à bas les calotins du CDH

A Liège et à Charleroi, les socialistes entament de grandes manoeuvres pour faire payer au CDH, à l'échelon local, les conséquences du choix de Benoît Lutgen à l'échelon régional. Là-bas comme à Mons, le pronostic vital du parti humaniste est engagé.

Le Roi Michel ? Pas si vite...

Le Roi Michel ? Pas si vite...

Olivier Mouton - C'est le roi de Belgique. Le nouveau "numero uno", comme on surnommait à l'époque Guy Verhofstadt. En quelques heures, mardi et mercredi, le Premier ministre, Charles Michel (MR), a remporté un double jackpot.

Trafic d'oeuvres d'art : la Belgique démunie

Trafic d'oeuvres d'art : la Belgique démunie

Daech pille des oeuvres d'art en Syrie et en Irak pour les revendre, se financer et commettre des attentats, en Belgique, notamment. Le député CDH Georges Dallemagne déplore, dès lors, le "démantèlement" de la cellule Arts et antiquités de la police fédérale.

MR - CDH : la rupture, vraiment ?

MR - CDH : la rupture, vraiment ?

L'orange bleue wallonne met fin à trente ans de domination socialiste. Mais elle rompt avec la solidarité francophone. Et risque de ne pas surmonter la défiance citoyenne.

Casting wallon: une occasion manquée

Casting wallon: une occasion manquée

Pas de surprise, de la sobriété, de l'expérience et de la continuité dans le gouvernement MR-CDH. Mais pas de signal fort à l'adresse du citoyen.

La marque bleue

La marque bleue

Olivier Mouton - Les libéraux francophones imposent leurs vues, confirment leur assise au fédéral et reviennent au pouvoir en force en Wallonie. Une consécration qui n'est pas sans risques.

"Et tu oublieras pourquoi tu t'es engagé en politique"

"Et tu oublieras pourquoi tu t'es engagé en politique"

Thierry Fiorilli - Benoît Lutgen est-il un traître parce qu'il a rompu la vieille alliance avec le PS, éreinté par les scandales ? Les discussions entre CDH, MR, Ecolo et DéFI pour la confection de nouvelles majorités francophones n'ont-elles illustré, une fois encore, que la seule incapacité des états-majors des partis politiques à se départir du recours aux manigances purement politiciennes ? Les élus finissent-ils tous, tôt ou tard, à confondre intérêt général et profit personnel ?

E-Change: cet impossible nouveau parti francophone

E-Change: cet impossible nouveau parti francophone

Olivier Mouton - Groupe de réflexion ou futur parti, le E-Change de Jean-Michel Javaux revisite une idée vieille de sept ans à la sauce Macron. Salutaire en cette période troublée. Mais ce pétard mouillé illustre aussi la difficulté de secouer la Belgique francophone.

Bienvenue dans la francophonie des fous!

Bienvenue dans la francophonie des fous!

Olivier Mouton - Les négociations se décantent enfin. MR et CDH avancent. Défi, incontournable, se pose en faiseur de roi. Des majorités différentes sont en vue en Wallonie et à Bruxelles. La révolution de la gouvernance reste dans le flou. Oui, vous vivez dans un pays asymétrique et surréaliste.

Place nette chez Publifin/Nethys ?

Place nette chez Publifin/Nethys ?

L'actionnaire majoritaire, la Province de Liège, est au pied du mur : il lui est recommandé de virer le management actuel de Publifin/Nethys et de récupérer Resa, la vache à lait du groupe.

À Bruxelles, le PS à tous les étages... et pour longtemps !

À Bruxelles, le PS à tous les étages... et pour longtemps !

Ejectable ou non de la majorité à Bruxelles, le PS a eu le temps de placer des camarades aux fonctions dirigeantes de la plupart des opérateurs publics. Une mainmise renforcée par la création d'une multitude de nouveaux organismes pararégionaux.