Sortir du système Caterpillar et BahamaLeaks, pour une économie par et pour les citoyens

Sortir du système Caterpillar et BahamaLeaks, pour une économie par et pour les citoyens

Patrick Dupriez - Ce 1er septembre, la Belgique s'est réveillée avec une gueule de bois comme elle en connaît tous les deux, trois ans : un directeur financier à la J.R. Ewing, dépêché de Peoria (Etats-Unis), annonçait la fermeture du site de Gosselies du groupe Caterpillar.Au-delà des 2.200 familles directement ravagées, ce sont quelque 4.000 emplois indirects qu'il faut ajouter à la liste des victimes collatérales de cette décision.39 réactions