Carlos, figure du terrorisme des années 70-80, jugé à Paris

Carlos, figure du terrorisme des années 70-80, jugé à Paris

Près de 43 ans après un attentat à Paris qui fit deux morts et des dizaines de blessés, le Vénézuélien Carlos a assumé son passé au nom de la "révolution", devant la cour d'assises de Paris où s'est ouvert lundi son procès pour "assassinats" terroristes.

Face à Trump, des migrants centraméricains demandent l'asile au Mexique

Face à Trump, des migrants centraméricains demandent l'asile au Mexique

Pour échapper à un gang criminel, Carlos est passé d'une ferme du Salvador à une auberge de Mexico. Maintenant, comme des milliers de Centraméricains, il préfère rester dans ce pays plutôt que d'affronter la politique migratoire du président américain Donald Trump.

Le terroriste Carlos passera bien le reste de sa vie en prison

Le terroriste Carlos passera bien le reste de sa vie en prison

Un pourvoi d'Ilich Ramirez Sanchez, alias Carlos, figure du terrorisme international des années 70 et 80, a été rejeté mercredi, rendant définitive sa dernière condamnation à la prison à vie pour 4 attentats commis il y a une trentaine d'années en France, selon une source judiciaire.

Carlos, condamné à perpétuité, fera appel

Carlos, condamné à perpétuité, fera appel

Le terroriste Carlos compte faire appel de sa condamnation à la perpétuité (avec 18 ans de sûreté), indique son avocate, qui dénonce au passage le "scandale" de ce procès.

France : le terroriste Carlos devant ses juges

France : le terroriste Carlos devant ses juges

Ilich Ramirez Sanchez, alias le Chacal, l'un des mythes du terrorisme international des années 70 et 80, comparaît trente ans après les faits devant la cour d'assises spéciale de Paris pour quatre attentats qui ont fait en 11 morts et 150 blessés. .

Le procès du terroriste Carlos débutera le 7 novembre à Paris

Le procès du terroriste Carlos débutera le 7 novembre à Paris

Le procès de Carlos, figure emblématique du terrorisme des années 1970, accusé de quatre attentats commis en France en 1982 et 1983, débutera le 7 novembre, et non le 2 comme initialement prévu, devant une cour spéciale à Paris, a-t-on appris mardi de source judiciaire.