L'assiette qui compte les calories : une fausse bonne idée ?

L'assiette qui compte les calories : une fausse bonne idée ?

Un ingénieur américain, Anthony Ortiz, a imaginé la "Smart Plate" (assiette intelligente), une assiette qui calcule les calories à notre place. Mais calculer la valeur calorifique de nos aliments, est-ce une méthode efficace pour contrôler son alimentation et perdre du poids ? Nous avons posé la question à Laurence Fruytier, médecin nutritionniste.


Pourquoi on ne peut pas se fier au nombre de calories indiquées sur les étiquettes

Pourquoi on ne peut pas se fier au nombre de calories indiquées sur les étiquettes

Une barre de muesli compte 250 calories, une banane 105 et un petit beefsteak 195. Si ces chiffres précis semblent impliquer que le calcul de la quantité de calories est une science pure et dure, la méthode est fort critiquée. La bonne nouvelle, c'est que le nombre de calories affichées est souvent surestimé.


Quelles sont les noix les moins (et les plus) caloriques ?

Quelles sont les noix les moins (et les plus) caloriques ?

Les fruits à coque constituent des sources importantes d'acides gras mono- et polyinsaturées, d'oméga-3 et de fibres insolubles. De plus, ils présentent un indice glycémique bas. Ils sont dès lors bénéfiques pour le système cardiovasculaire et pour le cerveau. Pour un en-cas sain, vous pouvez donc en consommer, mais sans dépasser 200 kcal ; mais qu'est-ce que cela représente, en termes de fruits à coque ?



Regarder des films d'horreur ferait maigrir

Regarder des films d'horreur ferait maigrir

Des chercheurs britanniques ont réussi à prouver que regarder des films d'horreur ferait perdre des calories grâce à une montée d'adrénaline. Le terrifiant Shining de Stanley Kubrick arrive en tête des films les plus "calorivores".


2050 : 9 milliards d'individus, comment les nourrir ?

2050 : 9 milliards d'individus, comment les nourrir ?

Moins de viande dans l'assiette, moins de nourriture à la poubelle. Voilà les deux clefs qui permettront de nourrir le monde d'ici 39 ans ! Les pays riches devraient changer radicalement d'habitudes alimentaires pour rentrer dans un processus d'alimentation durable, selon une étude française.