Le Burundi aurait demandé l'extradition de 12 opposants à la Belgique, qui dément

Le Burundi aurait demandé l'extradition de 12 opposants à la Belgique, qui dément

Les autorités burundaises ont émis une quarantaine de mandats d'arrêt internationaux contre des opposants, responsables de la société civile, frondeurs du parti au pouvoir et militaires hostiles au troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, dont une douzaine de personnes réfugiés en Belgique, ont rapporté samedi Radio France Internationale (RFI) et le magazine 'Iwacu'.