L'incitation au binge drinking passible de 15.000 euros d'amende en France

L'incitation au binge drinking passible de 15.000 euros d'amende en France

L'incitation des mineurs au "binge drinking" (ou beuverie express) sera désormais punie en France d'une amende de 15.000 euros et d'un an de prison, selon le projet de loi santé présenté mercredi qui prévoit aussi d'inclure l'incitation à l'ivresse dans la législation réprimant le bizutage.3 réactions


Le "binge drinking" en augmentation chez les jeunes

Le "binge drinking" en augmentation chez les jeunes

Le " binge drinking ", ou beuverie express, est pratiqué au moins deux fois par mois par 36 % des élèves de la Fédération Wallonie-Bruxelles âgés de 15 à 17 ans et par 48 % des étudiants qui ont de 18 à 20 ans, d'après le dernier rapport d'Eurotox.5 réactions


Le binge drinking peut nuire aux capacités émotionnelles

Le binge drinking peut nuire aux capacités émotionnelles

Le binge drinking, soit l'absorption régulière d'une grande quantité d'alcool dans un court laps de temps, peut avoir des impacts négatifs sur les capacités émotionnelles du buveur et ainsi nuire à sa vie sociale, selon Pierre Maurage, chercheur de l'UCL.