Rudi Vervoort: "Les discours dans tous les sens, maintenant, c'est stop"

Rudi Vervoort: "Les discours dans tous les sens, maintenant, c'est stop"

Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), conforté par la promesse de son partenaire de coalition cdH de voter la confiance à son gouvernement, a appelé tous les partis de sa majorité à "respecter les règles internes" à cette majorité parlementaire.

Rudi Vervoort demande un vote de confiance du parlement au gouvernement

Rudi Vervoort demande un vote de confiance du parlement au gouvernement

Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, a demandé lundi au parlement bruxellois de réitérer sa confiance en son gouvernement. Les ministres régionaux se réuniront lundi en fin de matinée pour préparer le projet de motion de confiance qui sera transmis au président du parlement, Charles Picqué.

Des milliers de Mouscronnois honorent la mémoire d'Alfred Gadenne

Des milliers de Mouscronnois honorent la mémoire d'Alfred Gadenne

Des milliers de Mouscronnois, ainsi que de nombreuses personnalités politiques, se sont rendus, samedi matin, sur la place de Luingne (Mouscron) où se déroulent les funérailles d'Alfred Gadenne, bourgmestre de Mouscron assassiné lundi dernier.

La main tendue du PS aux cathos de gauche

La main tendue du PS aux cathos de gauche

Elio Di Rupo va-t-il rejouer le coup de "l'appel aux progressistes" de Léo Collard ? Attirer les déçus du CDH est en tout cas, pour le PS, un objectif pas encore officiellement déclaré mais presque. Et certains humanistes semblent proches de la défection...

Le cdH passe à la phase projets après un été agité

Le cdH passe à la phase projets après un été agité

Le cdH a donné le coup d'envoi samedi à Bruxelles d'une série d'initiatives qui doivent le conduire à renforcer le projet humaniste d'ici à un prochain rendez-vous le 25 novembre, moins d'un an avant le scrutin communal et à quelques encablures des élections fédérales et régionales de 2019.

"Le renouveau politique tient plus du mantra que d'une réelle volonté"

"Le renouveau politique tient plus du mantra que d'une réelle volonté"

Thierry Fiorilli - C'était le 8 juin dernier. Onze jours avant que Benoît Lutgen n'annonce que, finalement, la vie de couple avec le PS, pour le CDH, c'était fini. Nous publiions alors un vaste dossier dressant le portrait-robot de l'élu(e) censé(e) incarner cet indispensable "renouveau politique".

Le Roi Olivier, le Prince Charles et le Valet Benoît

Le Roi Olivier, le Prince Charles et le Valet Benoît

Olivier Mouton - Olivier Mouton. Fin stratège, le président de DéFi, Olivier Maingain, est le grand triomphateur de la crise de l'été. Le parti de Charles Michel devient premier à Bruxelles et en Wallonie. Au CDH, qui s'écrase, les jours de Benoît Lutgen pourraient être comptés.

Le gouvernement bruxellois fait une rentrée marquée par la crise intra-francophone

Le gouvernement bruxellois fait une rentrée marquée par la crise intra-francophone

Les ministres du gouvernement bruxellois entameront jeudi une nouvelle année politique dans un contexte marqué par trois mois de crise politique intra-francophone. La volonté du président du cdH Benoît Lutgen de ne plus gouverner avec les socialistes dans les entités régionales et communautaires du pays, celle-ci n'a pas abouti à l'avènement d'une nouvelle majorité en Région-capitale.

Benoît Lutgen échoue à Bruxelles

Benoît Lutgen échoue à Bruxelles

À en croire une information du quotidien De Standaard, le président du cdH Benoît Lutgen jette l'éponge à Bruxelles à présent qu'Olivier Maingain a répété qu'il ne voulait pas former de gouvernement bruxellois avec le MR et le cdH. "Malheureusement, Défi a fermé définitivement la porte. Il refuse une majorité sans le PS", a déploré Lutgen.

Joëlle Milquet ne sera pas candidate aux communales en 2018

Joëlle Milquet ne sera pas candidate aux communales en 2018

La députée bruxelloise cdH Joëlle Milquet, ancienne présidente du parti, indique dans un entretien au Soir publié mardi qu'elle ne sera "pas candidate aux communales" à Bruxelles en 2018. "Je m'appliquerai le mandat unique", précise-t-elle, ajoutant ne pas être "une municipaliste en tant que telle".

Olivier Maingain: "Les masques continuent de tomber sur les intentions profondes de Benoit Lutgen"

Olivier Maingain: "Les masques continuent de tomber sur les intentions profondes de Benoit Lutgen"

Le président de DéFI Olivier Maingain s'est montré une nouvelle fois très virulent dimanche à l'égard de son homologue du cdH Benoît Lutgen, à l'initiative du changement de majorité intervenu durant l'été en Wallonie, et d'une remise en cause, jusqu'ici demeurée sans résultat concret, des majorités à Bruxelles et en fédération Wallonie-Bruxelles.

Crise politique : l'agenda caché des présidents de parti

Crise politique : l'agenda caché des présidents de parti

De retour de vacances, les présidents des partis francophones n'ont pas mis un terme à la crise politique. Au contraire : ils s'y sont enfoncés, si bien qu'après le changement de majorité en Wallonie, la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles pourraient bien, elles, laisser en place les gouvernements actuels. Revue des rapports de force.

Un rapprochement est en cours avec le CD&V, confirme Benoît Lutgen

Un rapprochement est en cours avec le CD&V, confirme Benoît Lutgen

Le cdH est en train de se rapprocher du CD&V dans la perspective d'un éventuel retour au Fédéral, a indiqué vendredi son président Benoît Lutgen, sur les ondes de La Première (RTBF). Il a reconnu aussi que le gouvernement MR-N-VA avait pris de bonnes mesures, d'autres mauvaises.

Magnette: "si le cdH avait un peu de dignité, il ferait démissionner ses ministres"

Magnette: "si le cdH avait un peu de dignité, il ferait démissionner ses ministres"

"Si le cdH avait un minimum de cohérence et de dignité, Benoît Lutgen ferait démissionner ses ministres" de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a affirmé jeudi matin l'ancien ministre-président wallon Paul Magnette (PS) dans Matin Première. M. Magnette déplore "la crise institutionnelle, la quasi-paralysie à Bruxelles et en Fédération, et la désunion des francophones" qu'a provoquées la décision du président du cdH de ne plus gouverner avec le PS en Wallonie.