Autodafés : des pertes souvent inestimables

Autodafés : des pertes souvent inestimables

L'incendie d'une bibliothèque à Moscou, des livres brûlés par l'Etat islamique en Irak,... La destruction de livres, qu'elle soit intentionnelle ou non, se révèle toujours une perte inestimable en matière de savoir et de culture.1 réactions


Antonio Manfredi, l'homme qui brûle l'art pour le sauver

Antonio Manfredi, l'homme qui brûle l'art pour le sauver

Objectif ? Protester contre les coupes budgétaires dans le secteur de la culture. Comment ? En brûlant des oeuvres. Pour se faire entendre, Antonio Manfredi, directeur et fondateur du musée d'art contemporain de Casoria, près de Naples, n'a pas hésité à recourir à l'autodafé. Interview, deux ans après. Et à la veille des élections européennes.




Le pasteur ne brûlera pas le Coran samedi

Le pasteur ne brûlera pas le Coran samedi

Le pasteur américain Terry Jones, qui avait menacé debrûler des exemplaires du Coran le 11 septembre, a redit vendredi sur la chaîne ABC qu'il avait "l'intention de ne pas le faire", après avoir semblé hésiter la veille.